Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L'orgue. Ses éléments, son histoire, son esthétique
Person:
Cellier, Alexandre Bachelin
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39818/103/
98 
L’ORGUE. 
La maison Cavaillé-Coll eut des émules. Daublame, qui s associa ensuite avec 
Callinet, construisit plus de 400 orgues en Alsace, en Savoie, dans le Jura Ducrocquet 
leur succéda en 1845. En 1855 Joseph Merklin (Oberhausen, Grand-duché de Bade, 
17 janvier 1819-Nancy, 10 juin 1905), avec son beau-frère F. Schütze, racheta la maison, 
tout en gardant les ateliers qu’il avait ouverts à Bruxelles en 1843. En 1901 son colla¬ 
borateur Joseph Gustchenritter lui succéda. Celui-ci s établit ensuite à son nom avec 
son fils. John Abbey eut un fils, mort à Versailles en 1930, facteur lui-même, et dont 
le fils construit aujourd’hui des instruments remarquables, avec les derniers perfection¬ 
nements du système électrique. D’autres, aux jeux de fond excellents, sont dus a Jean- 
Baptiste Stoltz et à ses fils Édouard et Eugène. 
Un atelier d’harmonistes. (Maison CavaillÉ-Coll-Mutin.) 
En province, il faut citer Louis Debierre, qui s’établit à Nantes en 1862, la famille 
Puget, à Toulouse, père, fils et petit-fils, Didier, à Ëpinal, Jacquot, à Rambervilhers, 
Rœthinger, à Strasbourg. . 
Parmi les contemporains, Charles Mutin, en 1899, recueillit, fort compromise, la 
succession de Cavaille-Coll. La separation des Églises et de 1 Etat ne 1 améliora point, 
ce fut une des raisons pour lesquelles Charles Mutin s’intéressa, plus que n’avait fait 
son prédécesseur, aux orgues de salon, tout en continuant de construire des grandes 
orgues de premier plan. En 1911 on fêta le millième orgue sorti des ateliers de 1 avenue 
du Maine. En 1924 Charles M^utin céda sa maison a Auguste Convers, qui la quitta 
lui-même quatre ans après pour en fonder une a son nom. Line Société anonyme a pris 
la suite; elle a construit un certain nombre d’orgues électriques, dont celui^ de la Salle 
Pleyel est le plus important. Victor Gonzalez, établi a Chatillon (Seine), s est signale,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.