Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L'orgue ancien et moderne. Traité historique, théorique et pratique de l'orgue et de son jeu
Person:
Couwenbergh, Hilaire Victor
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39816/379/
33o 
surnommé le fabricant d’organistes (organistemnacher), qui eut l’honneur 
de compter parmi ses élèves la plupart des organistes célèbres de 
l’Allemagne du Nord du XVI« au XVIIe siècle, et Antoine Van Noordt, 
moins célébré virtuose que Sweelinck mais plus fécond compositeur. Tous 
deux furent organistes à Amsterdam. A. G. Ritter a publié deux fantai¬ 
sies (Fugues) de ces compositeurs dans son ouvrage : Zur Geschishte des 
Orgelspiels, Tom II, n° 34 et 35. 
Jean Pieire Sweelinck naquit à Deventer en 1540. Il était élève 
de Zarlino le célèbre maître de chapelle de S*-Marc à Vénise. Les 
principaux élèves de Sweelinck furent : Melchior Schild organiste à 
Hannovre; Paul Syffert de Dantzig; Samuel Scheidt de Halle; Jacob 
Schultz ou Prœtonus le fameux théoréticien ; et le célèbre Henri Schei¬ 
demann, tous deux de Hambourg. Ce dernier surtout se distingua comme 
organiste à l’église S*«-Cathérine de cette ville. Il eut pour successeur 
son élève J. A. Reineke, compatriote de Sweelinck et originaire comme 
lui de Deventer. Reineke fut le maître de l’immortel J. S. Bach. 
Depuis cette époque jusqu'à nos jours, le jeu de l’orgue fut pris 
au sérieux par nos voisins du nord. Plus isolés, séparés par leurs 
coutumes et croyances des provinces belges et de la France, les Hol¬ 
landais n’eurent à subir aucune des influences, qui à plusieurs réprises, 
furent si fâcheuses pour le jeu de l’orgue en Belgique. La nature de leur 
jeu tient un peu de celle de leur tempérament, il est fort étudié, empreint 
d’une certaine gravité mais en général froid et peu expressif. 
On cite encore comme contemporains de Sweelinck, un certain Bruno 
oiganiste a Utrecht en 1617, Dirk Scholl organiste à Delft vers i665, 
Berghuys, Pierre Bustyn, etc. 
Bornons-nous à citer ici les noms des plus remarquables organistes 
qui à partir du XVIID siècle se sont acquis une certaine renommée 
comme virtuoses ou compositeurs. 
Gerardus Harnigba à Alkmaar ; G. F. Witvogel à Amsterdam; 
H. Radeker à Haarlem; J. Potholt à Amsterdam; Y. Bruinsma,' 
P. Beye et W. G. Hauff, qui se succédèrent comme organistes du grand 
orgue de Nimègue de 1776 en 18.6; N. Woordhouwer à Rotterdam; 
A. E. Veldkamps à La Haye; Lootens, Jacques Van Brugge, Meyroos, 
etc., etc. 
Au nombre des organistes contemporains : J. Bastiaans à Haarlem; 
Verheyen à Amsterdam; De Haas à Voorschooten ; H. Van ’T Kruys à
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.