Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L'orgue ancien et moderne. Traité historique, théorique et pratique de l'orgue et de son jeu
Person:
Couwenbergh, Hilaire Victor
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39816/137/
io8 
l’organiste. Dans ce système se trouvent deux sommiers seulement, por¬ 
tant chacun 28 pistons d introduction et 28 pistons d’échappement du 
vent. Les petits soufflets sont rangés sur six châssis et reçoivent l’air 
chacun par un tube en cuivre ; par ce moyen une grande abondance 
d air pénètre dans chaque soufflet ; il agit ensuite en sens inverse, et 
se dégage avec force par le piston de décharge. Ce mouvement est d’une 
telle précision, que la transmission s’accomplit avec la vivacité de l’élec¬ 
tricité. Il suffit d empi unter un vent ordinaire dans un des réservoirs 
où il y avait une pression de 0,11 à 0,12 cent. 
« Il y a par conséquent dans ce système : i° une rapidité sans 
rivale ; 20 une pression facile et vulgaire ; 3° la suppression du soufflet 
supplémentaire qui devait alimenter la machine ; 40 une grande sim¬ 
plicité de mécanisme qui permet à la machine d’occuper moins de place; 
5° moins de frais de construction pour le levier pneumatique. M. Schyven 
n’eut-il fait que cette découverte, que tant d’autres ne valent pas, aurait 
à titre bien justifié, mérité d’être rangé parmi les meilleurs facteurs. » 
Honneur et déférence à l’opinion du savant P. Girod; nous ne 
contesterons non plus la parfaite sincérité des éloges qu’il donne à M. 
Schyven, qui certes y a bien une large part de mérite. Mais il nous est 
impossible de ne pas remarquer une certaine exagération dans la critique 
du système Barker, d’une part, et dans l’éloge du nouveau système de 
M. Schyven, de l’autre. A part les avantages économiques, la prestesse 
n a pas gagné à tel point que le R. P. Girod semble se le persuader. 
Le vent des sommiers, avant de faire fonctionner les pistons est conduit 
dans les châssis par les tubes en cuivre les uns plus longs que les 
autres. Ce parcours du vent forcément plus prolongé qu’il ne l’est 
dans la machine Barker, ne peut que diminuer la force du vent et 
occasionner un défaut quelque minime qu’il soit dans la prestesse d'at¬ 
taque, surtout dans les mouvements rapides. Malgré ce défaut, com¬ 
pensé par la vivacité des pistons moins résistants que les soupapes 
ordinaires, la nouvelle machine pneumatique de M. Schyven est une 
belle invention qu’on peut employer avec avantage partout où les tirages 
des claviers n offrent pas une trop grande résistance. 
La nouvelle wicichinc ci coïnbînciisons est 1 invention la plus ingénieuse, 
qui multiplie à 1 infini les effets et les contrastes les plus piquants. 
Un simple levier placé à proximité des claviers et que le doigt de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.