Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Les jeux d'orgue. Leur caractéristique et leurs combinaisons les plus judicieuses
Person:
Locher, Carl
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39813/45/
DES JEUX A ANCHES 
41 
boutons qui permettent d’exclure tel ou tel jeu d’une 
combinaison toute préparée, ou à moins que l’instrument 
ne soit tenu toujours dans un parfait état d’accord. 
Le clairon (4' et 2') est à diapason plus exigu que la 
trompette, dont il donne l’octave. Au Temple-Neuf à 
Strasbourg, à Saint-Pierre de Genève, à Glaris, etc., 
j’ai trouvé le clairon non seulement au clavier du grand 
orgue, mais encore à la pédale. 
Dans les orgues de concert de facture moderne on 
rencontre souvent une 
Tuba mirabilis, espèce de trompette au son très fort, 
parfaitement plein et précis, sans rien qui détonne. 
L’effet en est extraordinaire. Ce jeu est généralement 
dans le clavier dit de solo et reçoit de l’air à pression 
renforcée, jusqu’au double du volume ordinaire et même 
davantage. Il est d’ailleurs quelquefois encore secondé 
par des stentorphon 8' et des bariton 8'. A l’abbaye de 
Westminster, la tuba mirabilis 8' est placée sur une tuba 
sound board spéciale, où elle est également actionnée 
par du heavy ivind. A Garden-City (115 jeux), la 
pression de vent du solo est triple de celle donnée au 
premier clavier. Une tuba mirabilis figure aussi à Riga, 
orgue déjà cité, au clavier du grand orgue. La puis¬ 
sance pénétrante en est encore augmentée par le con¬ 
cours d’un cornettino 2', jeu à anche assez rare. 
La trompette harmonique à forte pression d’air qu’on 
peut admirer dans quelques orgues de Paris est équi¬ 
valente à celle que les Anglais nomment de préférence 
tuba mirabilis. 
Le plus fort et le plus bruyant des jeux, après la 
tuba mirabilis, est le trombone à 16' ou à 32', qui doit 
imiter l’instrument d’orchestre de même nom et qui 
figure dans presque toutes les grandes orgues *7 les 
6
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.