Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Nouveau manuel complet de l'organiste praticien
Person:
Schmitt, Georges
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39809/89/
82 
CHAPITRE XI. 
soufflerie de la facture française qui lui est supérieure. 
Quelques fadeurs d’Allemagne se sont acquis une 
grande célébrité dans ïa construction de certains jeux. 
Siibermann, Moeser, Ilildebrandt, Herbst, ont excellé 
dans les flûtes de tous genres. Schmidt (le Cliquot d’An¬ 
gleterre), Harris, son compétiteur, Snetzler, ont acquis 
par leurs admirables jeux de fonds, soit en bois, soit 
en métal, l’admiration du monde (1). Qui n’a pas en¬ 
tendu vanter les trompettes de Cliquot? 
De nos jours, la facture française s’est relevée et a 
dépassé de loin toutes les factures étrangères. Depuis 
le célèbre ouvrage de Dom-Bedos, Y Art du facteur 
d'orgue, il semblait que la perfection eût atteint son 
suprême degré, mais nos facteurs modernes ont 
poussé la facture de l’orgue plus loin que Dom-Bedos 
ne l’avait osé rêver. En effet, Y Art du facteur d'orgue 
est le traité le plus complet sur cette matière ; les Al¬ 
lemands opposent à Dom-Bedos, Schlimhach, der voll- 
stœndige Orgelbauer, (le facteur d'orgue accompli), 
et les ouvrages d’Adelung, de Müller et de Tœpfer, 
Le Manuel du Facteur d'Orgues de M. Hamel, qui 
fait partie de YEncyclopédie-îioret, est le complé¬ 
ment précieux de l’ouvrage de Dom Bedos, il traite de 
la facture ancienne et moderne. Mais combien la fac¬ 
ture moderne diffère de celle contenue dans le livre de 
(1) Schmidt et Harris avaient une réputation égale en Angleterre, 
ils furent chargés de construire chacun un instrument pour la cathé¬ 
drale Saint-Paul à Londres. Les auditions qui ont servi à juger les 
deux in. triiments ont duré cinq ans, pendant lesquels les facteurs chan¬ 
geaient à volonté les jeux. Enfin, Schmiit l’emporta sur son compéti¬ 
teur, par un jeu à anches nouveau d’une grande beauté, néanmoins 
Harris fut largement indemnisé.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.