Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Nouveau manuel complet de l'organiste praticien
Person:
Schmitt, Georges
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39809/50/
CONSTRUCTION DES TUYAUX. 43 
La gouttière est un petit tube en cuivre auquel on a 
enlevé un de ses côtés, elle traverse le centre du noyau 
auquel elle est attachée. 
La languette ou anche est une petite pièce en cuivre 
très-mince, qui couvre parfaitement la partie enlevée 
de la gouttière, à laquelle elle se trouve attachée par 
un petit coin en bois. 
La rasette présente deux parties : l’une, qui est 
droite, passe au travers du noyau et à côté de la lan¬ 
guette; l’autre, qui est contournée, se trouve à la par¬ 
tie inférieure et va presser la languette ; son extrémité 
supérieure est terminée par un crochet, ou elle est 
seulement entaillée pour faciliter l’accordeur qui, en 
élevant ou en enfonçant la rasetle, augmente ou di¬ 
minue le nombre des vibrations de la languette, et la 
force de parler haut ou bas. 
Quelquefois, pour épargnerde trop grandes dépenses, 
on fait les grands tuyaux des jeux à anches, en bois. 
Ceci se pratique généralement en Allemagne et aux 
Etats-Unis. 
Toutes les variétés de sons des différents jeux à 
anches, dépendent entièrement de la forme des tuyaux. 
Des jeux à anches libres. — L’anche libre diffère 
seulement de l’anche battante en ce quelle n’est point 
retenue par la rasette et quelle est simplement fixée 
à son extrémité supérieure, ce qui lui permet de bat¬ 
tre librement dans la gouttière. 
C’est à M. Grenié que l’on doit les premiers essais 
de l’anche libre. 
Fig, 4. Trompette. 
a. Corps du tuyau.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.