Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/464/
CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES 
461 
vailleurs de l’esprit; mais il n’implique pas 1 absence de coopérations. 
Goethe en savait la valeur : c< l’art le plus grand, dit-il1, c est de savoir 
se tracer une limite et de s’isoler, » mais il montre qu’il savait aussi 
que les travaux soi-disant non coopératifs du savant ne se font pas 
exclusivement aux dépens de la société quand il rend compte à Ecker- 
mann de l’emploi de sa fortune. « Chacune de mes trouvailles a coûté 
une bourse d’or. Un demi-million demon avoir, la fortune dont j’ai 
hérité, mon salaire et le grand revenu de mes œuvres depuis cinquante 
ans, tout cela a été dépensé pour m’instruire de ce que je sais mainte¬ 
nant. » ./ 
Les idées d’Herbart relatives à l’utilité du développement de l’intérêt 
multiple trouvent un appui danslesindicationsde laps^chologie physiolo¬ 
gique, qui nous montrent l’aide que s’apportent réciproquement les 
activités locales. « Le but essentiel de l’enseignement est de solliciter la 
révélation des aptitudes et de les développer en vue du meilleur emploi 
possible : on doit s’ingénier par toutes sortes d’incitations bienveillantes 
à provoquer la manifestation des capacités variées de la jeunesse » 2. 
L’éducation professionnelle multiple a l’avantage de mettre dans la 
main de l’ouvrier plusieurs professions dont il peut changer au 
besoin. Lorsqu’il aura à souffrir de l’insuffisance du salaire, il n’aura pas 
besoin de recourir à l’immobilité collective et ruineuse de la grève, il 
pourra prendre un autre outil plus avantageux pour le moment et 
l’équilibre nécessaire de l’offre et de la demande contraindia sans 
violences les employeurs à offrir les prix convenables. 
La multiplicité de l’intérêt est favorisée par le développement des 
connaissances techniques qui ne sont pas moins utiles au travail de 
loisir, au travail de choix, qu’au travail forcé : l’enseignement profes¬ 
sionnel doit être inséparable de l’enseignement général. Le développe- 
loppement de l’intérêt multiple n’est pas moins utile pour le savant et 
pour l’artiste que pour l’artisan. Si la capacité de jouir croît par la pos¬ 
session des moyens, ce n’est pas moins vrai pour les plaisirs d’activité 
que pour les autres. 
Les lois de l’évolution ont été formulées après la constatation des 
faits accomplis. La volonté de l’homme n’a jamais eu aucune influence 
sur son évolution biologique; elle n’en a pas davantage sur son évolu¬ 
tion sociale. Chaque progrès biologique est la conséquence d’une acqui¬ 
sition individuelle. La société est le résultat de l’adaptation cooperative 
1. Goethe, Conversations, t. I, p. 176. 
2. A. Gokbon, De l'enseignement professionnel, p. 5.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.