Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/456/
LES TROUBLES PSYCHIQUES DE LA FATIGUE 
453 
vent placées à chaque extrémité dune table de trois mètres de long et 
sont séparées par les appareils qui servent à l’expérience. 
Les défaillances mentales qui se manifestent dans la fatigue, surtout 
si les occasions se répètent, sont bien propres à exagérer les tendances, 
déjà bien manifestes dans cet état à l’introspection, aux préoccupations 
rétroactives, à la tendance à la tristesse et a l’hypocondrie. 
Les préoccupations relatives à la santé sont liées, d’autre part, à l’ap¬ 
parition fréquente, sous l’influence de la fatigue, de sensations orga¬ 
niques inconnues à l’état de repos. G est sous leur dépendance que se 
rencontrent de temps en temps des idées de suicide. 
Dans tous les états où le contrôle des idées est aboli ou atténué, le 
sens moral est aussi aboli ou atténué. Le sens moral est aboli dans les 
rêves (Frances Power Gobbe)1 atténué dans les délires et aussi dans la 
fatigue. 
Les quelques faits que nous avons cités et qu’il serait facile de mul¬ 
tiplier montrent assez que la fatigue peut agir, comme les autres causes 
de misère physiologique, dans la production de la délinquance et de la 
criminalité. 
Si la fatigue générale peut donner lieu à des perversions de la con¬ 
duite par les troubles de la perception, de la volition, de l’émotivité, la 
fatigue spéciale des sens peut donner lieu à des troubles spéciaux des 
différentes formes de la sensibilité, qui entraînent aussi des troubles 
plus ou moins spécifiques de la conduite. La fatigue d’un seul côté peut 
aussi entraîner des troubles spéciaux de la conduite, en conséquence 
d’erreurs qui ne sont pas sans intérêt. Un négociant a l’occasion, plu¬ 
sieurs fois par semaine, de faire le voyage del)... à lt... Quand il montre 
son billet pour passer sur le quai de départ, l’employé lui indique le 
train sur la droite du quai. Il est habitué à entendre cette indication ; 
cependant, de temps en temps, il lui est arrivé de se tromper, d’aller à 
gauche du quai, de réclamer le train, qui n’y était pas, et même de se 
plaindre d’avoir reçu une fausse indication. La répétition de ces plaintes 
lui valurent des observations désobligeantes : il se rendait compte de 
ses erreurs, mais ne comprenait pas comment elles pouvaient se pro¬ 
duire. L'explication se présenta un jour qu’il faisait le voyage avec son 
frère; sitôt arrivé sur le quai, son frère se dirigea à droite, comme 1 in¬ 
diquait l'employé, mais il le poussa vers la gauche, en lui indiquant 
avec la main gauche le côté du quai oii il fallait aller. 
Il portait à la main droite une lourde valise avec laquelle il avait fait 
1. A. Mitchell, Dreams, The sco/ish më
    

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.