Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/455/
452 
TRAVAIL ET PLAISIR 
voudraient éviter. Un médecin se plaint qu’il lui est arrivé souvent, 
vers le soir, lorsqu’il est fatigué par l'ascension de nombreux étages, 
de tirer machinalement de sa poche sa propre clef et de chercher à 
l’introduire dans la serrure de l’appartement du client qu il va visiter; 
plusieurs fois il a eu à s’excuser quand il était surpris pendant cette 
opération. 
On peut observer la réviviscence des gestes autrefois habituels, mais 
inusités depuis longtemps; B., un méridional qui habite depuis trente 
ans Paris, et a perdu l’accent natal, le reprend dans la fatigue. 
La fatigue favorise en général le retour des habitudes vicieuses, c’est 
ce qu’on voit surtout chez les anciens buveurs, chez les anciens mas¬ 
turbateurs. 
M. P. est un fumeur modéré, il ne fume guère que deux ou trois 
cigarettes dans la soirée. Tout à fait rarement, il lui arrive de prendre 
une cigarette dans la journée : c est à la suite d une longue coin se ou 
d’une fatigue que l’idée lui en vient. Il ne manque guère alors de se 
lever pour aller allumer une cigarette a la lampe, comme il fait le soil . 
et chaque fois il s’étonne quelle ne prenne pas feu. 
Un caissier qui a l’habitude en quittant son bureau d’emboîter le pas 
à la première femme venue qui suit sa direction, sous prétexte que 
cela l’aide à marcher, quand il a travaillé plus longtemps que d ordi¬ 
naire, et est loin de chercher l’occasion de faillir a la fidélité conjugale, 
pousse souvent les choses plus loin qu’il n’aurait voulu, et il lui est 
arrivé plusieurs aventures au moins déplaisantes, qui montrent bien 
qu’il avait perdu la liberté du choix. 
Un négociant qui est sujet, sous l’influence de la fatigue, à des erreurs 
de calcul, à des lapsus calami qui n’ont pas toujours été sans préjudice 
pour lui, a fait connaissance avec la justice dans une circonstance ana¬ 
logue. C’est un chasseur modéré qui ne se laisse pas aller à des écarts 
sur le champ du voisin autant par scrupule naturel que par crainte des 
ennuis qui pourraient en résulter. Il lui arriva un soir, a la suite d’une 
longue partie, de se laisser prendre sur le terrain bien connu de lui et 
qu’il avait de bonnes raisons de ménager. L’arrivée du garde suffît 
à lui faire comprendre qu’il était où il n’aurait pas du être ; mais il 
n’avait aucune conscience d’y être venu. 
Après de longues séances de travail à l’ergographe, il m’est arrivé 
plusieurs fois de prendre sur la table la montre de mon aide et de la 
mettre dans la poche ou j’ai l’habitude de remettre la mienne qui était 
déjà à sa place, et sans que mon attention soit réveillée par le contact 
inévitable. Les deux montres qui ne sont pas du même métal se trou-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.