Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/292/
INFLUENCE UE QUELQUES POISONS NERVEUX SUR LE TRAVAIL 289 
SÉRIES 
1. 
2. 
3. 
4. 
6. 
7. 
8. 
9. 
TRAVAIL 
RAPPORT 
en 
du travail 
kilogrammètres. 
au travail normal. 
— 
— 
13,59 
69,84 
10,38 
46,46 
0,00 
26,88 
^ ^9 
24,72 
4,11 
18,41 
3,21 
14,37 
2,19 
9,81 
1,93 
8,73 
1,89 
48,84 
8,46 
La dépression d’emblée s’accentue rapidement, et le travail total n’est 
plus que de 33,66 p. 100 du travail normal. 
Valériane et valérianates. — Nous retrouvons des effets analogues 
quand nous étudions la valériane et les valérianates 1 et les bromures2 à 
doses croissantes. 
Les expériences montrent, en somme, que l’extrait de valériane donne 
une excitation plus rapide, plus intense et plus durable à mesure que la 
dose augmente, jusqu’à une certaine limite. Avec les fortes doses, l’ex¬ 
citation très rapide, et très forte perd ensuite de la durée, puis disparaît 
tout à fait dès le début. Le travail total des neuf séries d’ergogrammcs 
après avoir augmenté, diminue, les doses croissant toujours : avec 
25 centigrammes, on a eu un travail total de lllkgm,054; avec 50 cen¬ 
tigrammes, un travail total de 114kgm,55 ; avec 75 centigrammes, 
un travail total de 197kgm,49 : avec un gramme, un travail total do 
89kgm,85 ; avec 2 grammes, un travail total de 76kgm, f 4 ; avec 3 grammes, 
un travail total de 56kgm,37. On a ainsi une sorte de mesure de l’action 
dépressive ou narcotique croissante avec la dose. Les effets différents 
suivant que la valériane intervient, quand le sujet est reposé ou quan d 
il est fatigué, indiquent la possibilité d’effets variés suivant l’individu 
et suivant les conditions actuelles. 
Le valérianate d’ammoniaque, qui, après avoir été vanté comme une 
panacée, passe aussi pour inactif, donne des résultats analogues. De 
même le valérianate de zinc, le valérianate de soude. 
1. Contribution à l'étude de Faction physiologique de la valériane, Comptes rendus 
de la Société de Biologie, 191)1, p. 1090; Contribution à l’étude de Faction physio¬ 
logique de la valériane et des valérianates. Archives de Neurologie, 1902, 9» série, 
vol. XIV, p. 22. 
2. Contribution à l'étude de Faction physiologique de quelques bromures, Sono. 
Icon, de la Salpétrière. 190*2. p. 433.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.