Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/238/
INFLUENCE DE L’AIMANT 
235 
sensations aussi claires que celles que signalait autrefois Reichenbach. 
Les observations négatives de Faraday et de lord Kelvin relatives à 
l’action de l’aimant sur l’homme sain ont été confirmées par les expé- 
r 
riences de Peterson et Kennelly qui ont vu dans le laboratoire d’Edison 
que les électro-aimants les plus puissants restaient inactifs1. 
D’Arsonval avait reconnu un retard de l’activité du ferment inversif2, 
de la fermentation alcoolique, de la germination du cresson alénois3 
dans le champ magnétique. Dastre constatait que l’aimant n’avait qu’un 
effet douteux sur l’excitabilité des muscles et des nerfs4 5. R. Dubois 
indiquait une influence sur l’orientation des colonies microbiennes3. 
MM. Ghéneveau et Bohn ignoraient ces faits quand ils ont signalé 
l’influence du champ magnétique chez les infusoires qui présentent une 
diminution d’intensité des mouvements ciliaires, un arrêt de la crois¬ 
sance, et un arrêt de la multiplication6 comme le premier résultat positif. 
Les expériences négatives pratiquées jusqu’à présent sur l’homme 
sain prouvaient seulement qu’il peut n’avoir conscience d’aucun chan¬ 
gement sous l’influence de l’aimant. Mais le doute pesait sur les faits 
positifs dans lesquels on avait noté de la fatigue, du bien-être, des 
spasmes, etc., justement en raison de la variété et même de la contra¬ 
diction des phénomènes observés. On verra que la contradiction n’est 
qu’apparente. 
Au cours d’expériences sur la fatigue et sur l’influence d’agents divers 
sur sa marche j’ai remarqué les analogies nombreuses qui existent entre 
un sujet fatigué et un des sujets les plus sensibles à l’aimant, un hysté¬ 
rique7. Les expériences que j’ai faites sur moi-même avec l’aimant, com¬ 
parativement dans la fatigue et au repos, m’ont paru capables de mettre 
en lumière l’action de l’aimant et de donner une explication satisfaisante 
des effets soi-disant contradictoires observés précédemment. 
On travaille à l’ergographe de Mosso. Le médius soulève chaque 
1. A. Peterson et A. Kennelly, Some physiological experiments with magnet at the 
Edison Laboratory, New-York med. Journ., 31 déc. 1892. 
2. D'Arsonval, Action dun champ magnétique puissant sur les fermentations, C. 
H. de la Soc. de Biol., 1882, p. 276. 
3. Remarques à propos de la communication de M. Dubois, ibid, 1886, p. 127. 
4. Dastre, Influence physiologique de l'état magnétique, Ibid., p. 2i8. 
5. R. Dubois, Influence du magnétisme sur l’orientation des colonies microbiennes, 
Ibid., 1886, p. 127. 
6. Ghéneveau et Bohn. De l’action du champ magnétique sur les infusoires, C. R. de 
la Société de Biologie, 1903, p. 800. 
7. Gontrib. à l’étude de l’action physiologique de l’aimant, C. R. de la Soc. de Bio¬ 
logie, 1902, p, 388.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.