Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Travail et Plaisir. Nouvelles études expérimentales de psycho-mécanique
Person:
Féré, Charles
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39804/200/
197 
ix F lu i nc:î nus excitations 
DU TOUCHER SUR LE TRAVAIL 
la production de la dilatation des vaisseaux cérébraux par l’excitation 
du trijumeau. Les réactions motrices des excitations cutanées sont bien 
en faveur de cette hypothèse. 
Les excitations thermiques qui appartiennent encore à la peau 
s’accompagnent aussi d’une augmentation du travail L 
Expérience IX. — Un premier ergogramme après 1e repos complet 
donne une hauteur de 3m,88 pour 123 soulèvements, soit un travail 
de llkgm,64 pour un quotient de 3,15. C’est un travail d’une importance 
exceptionnelle. Un second ergogramme après deux minutes de repos 
donne une hauteur de 2kgm,33 pour 79 soulèvements, soit un travail de 
6m,99 avec une hauteur moyenne de 2.94. 
On prend un repos de dix minutes ; pendant les deux dernières 
minutes on a appliqué sur le pli du coude droit, du côté qui travaille, et 
sur les parties adjacentes un sac en caoutchouc contenant un litre d’eau 
chaude à 40°, qui reste en place jusqu’à la fin de l’expérience. Le premier 
ergogramme donne une hauteur de 4rn,17 pour 117 soulèvements, soit un 
travail de 12kgm,51, avec une hauteur moyenne de 3,56. Après deux 
minutes de repos, un deuxième ergogramme donne une hauteur de 
3m,25 pour 110 soulèvements, soit un travail de 9kgm.75 avec une hau¬ 
teur moyenne de 2,95. 
On prend un nouveau repos de dix minutes ; pendant les 2 dernières 
on applique sur la même région le même sac rempli d’eau à 50°. L’er- 
gogramme suivant donne une hauteur de 5m,08 pour 250 soulève¬ 
ments, soit un travail de 15kgm,24, avec une hauteur moyenne de 
2,03. 
L'application du froid sur une surface limitée produit aussi une exci¬ 
tation évidente ; du reste, pour peu qu’elle se prolonge, elle provoque 
une sensation qui ne diffère guère de celle de la brûlure due à la sina¬ 
pisation. 
Expérience X. — On prend, après un repos total, une série de 
4 ergogrammes, séparés par des courts repos de deux minutes, puis, 
après dix minutes de repos: on reprend le même travail après avoir 
appliqué pendant deux minutes sur le pli du coude gauche (c’est le 
médius droit qui travaille), un sac de glace pilée qui reste en place pen¬ 
dant le travail. Les deux séries d’ergogrammes donnent le résultat 
suivant : 
1. Journ. de l'Anat., 1901, p. 62.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.