Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Études de rythmique et d'esthétique: De l`élément psychique dans le rythme et de ses rapports avec l'élément phonique
Person:
La Grasserie, Raoul
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39742/67/
— 65 — 
peuple. C’est un des points les plus importants de la révolution 
romantique, laquelle, au fond, n'est pas une révolution, mais un 
retour à l’évolution. Mais ce retour n’a pu atteindre jusqu’au 
point de l’évolution anglaise ; dans l’état actuel, le langage poé¬ 
tique français est à peine adéquat au langage normal, il reste un 
peu plus élevé, tandis qu’en anglais il est plus simple que le 
langage normal. 
Telle est l’évolution du langage poétique. Maintenant lequel 
des deux systèmes faut-il choisir? Ou faut-il confondre ce lan¬ 
gage avec le langage ordinaire? 
La langue et le style poétiques n’ont jamais été et ne doivent 
pas être ceux de la prose, car les uns expriment la pensée 
courante, les autres le sentiment, et les concepts différents 
veulent de différentes expressions. Mais la langue du sentiment, 
c’est-à-dire de la poésie, doit être la plus simple, la plus naturelle 
de toutes, bien loin d’être plus compliquée ou plus solennelle. 
Le vers est le cri modulé ; il répugne aux mots et au style 
savants, aux longues et difficiles périodes. Oui, le langage 
poétique doit être [différent de celui de la prose, mais pour 
devenir plus naïf et plus simple. 
Examinons maintenant, en partant de ce point, quels doivent 
être les qualités et les particularités du langage poétique. 
Il doit se distinguer du langage de la prose : i* par le choix 
des mot*, 2° par le choix des temps et des modes, 3* par sa syntaxe 
plus elliptique, 4° par ses néologismes particuliers et ses archaïsmes, 
5° par ses coupures plus fréquentes. 
Quant aux qualités spéciales qui doivent le distinguer, et qu’il 
réalise par les moyens qui viennent d’être indiqués, ce doivent 
être : 1° la clarté, 2* la simplicité, voir la naïveté, 3° le mouvement, 
4* le naturel. 
Le choix des mots est essentiel, et forme le point de départ ; il 
est comme la lexiologie spèciale de la poésie. Tous les mots ne 
conviennent pas à celle-ci ; mais ceux qui ne conviennent pas 
sont précisément ceux que l’école classique adoptait seuls. 
On doit rejeter : 1° autant que possible les doublets d’origine 
savante, toutes les fois qu’on est en présence d’un doublet de 
même sens d’origine populaire, à moins qu’on n’ait à exprimer 
une nuance de pensée que l’autre doublet puisse seul rendre, et 
encore ne doit-on pas en abuser, car la poésie doit pouvoir être 
5 
RYTHME
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.