Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Études de rythmique et d'esthétique: De l`élément psychique dans le rythme et de ses rapports avec l'élément phonique
Person:
La Grasserie, Raoul
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39742/49/
ce que le poème entier roule sur deux rimes seulement. Lu- 
nité psychique consiste en un véritable refrain. Cette fois les 
vers du commencement qu’on doit répéter plus tard forment à. 
eux seuls une véritable petite strophe, un distique détaché . 
Adieu vous dis, triste lyre! 
C'est trop apporter à rire. 
Le virelai nouveau après ce refrain type qui commence le 
poème comprend autant de strophes qu en veut le poète, et 
chacune de ces strophes est terminée, par exemple, par 1 un des 
deux vers précités. Il diffère du virelai précédemment décrit par 
la reprise d’un des deux vers initiaux à la fin de chaque strophe 
et par l’égalité des vers. Son système se rapproche beaucoup de 
celui de la villanelle décrit ci-après. 
L'harmonie phonique concordante consiste en ce que toutes 
les strophes riment entre elles, et en ce que les deux vers du 
commencement de la pièce ou 1 un d eux reviennent à la fin. 
Uharmonie psychique consiste en ce que les mêmes vers re¬ 
viennent à la fin de chaque strophe, sinon absolument, du moins 
alternativement. Elle est différée, et cette qualité résulte préci¬ 
sément de cette alternance. En effet, la seconde strophe finit 
différemment de la première strophe proprement dite, cette 
première finissait différemment du petit refrain initial, la se¬ 
conde strophe se termine, au contraire, comme la fin du refrain 
initial ; la troisième comme la première. 11 y a donc dans 
tout le cours de la pièce, pour chaque strophe, en même temps 
concord avec la finale d’une précédente et discord avec la finale 
d’une autre précédente, jusqu a ce qu’à la fin il y ait concord 
définitif, soit par la répétition des deux premiers vers en sens 
inverse, soit par la répétition du vers initial. D ailleurs, la der¬ 
nière stance doit être plus courte, et servir d’épode. 
6° La Villanelle. 
La villanelle est aussi un poème à harmonie psychique, 
puisque son harmonie consiste en la répétition des vers entiers. 
Gitons*en un exemple, quoiqu’elle soit bien connue.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.