Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Études de rythmique et d'esthétique: De l`élément psychique dans le rythme et de ses rapports avec l'élément phonique
Person:
La Grasserie, Raoul
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39742/42/
— 40 — 
le dernier et qui tend à se substituer aux deux autres, de même 
que le roman a détruit et remplacé le poème épique. 
La comédie et le drame survivants passent du vers à la prose. 
La comédie, le drame et l’opéra forment le premier groupe 
scénique. 
Le second groupe consiste dans l’œuvre, non plus de l'auteur 
dramatique, mais de X acteur agissant par la parole, parle chant, 
par le geste, par la pantomime, par la danse, par le décor. 
Le rôle de l’acteur se substitue peu à peu à celui de hauteur, 
ce qui veut dire que le genre devient de plus en plus scénique, 
s’adresse de plus en plus aux yeux. 
Enfin le développement de la mimique de l’art de l’acteur con¬ 
duit à l'art oratoire, où l’auteur et facteur se trouvent confon¬ 
dus, où l’action s’improvise. 
Aussi à un certain degré d’évolution l'art, oratoire passionne- 
t-il plus la foule que fart scénique. Quoi de plus ressemblant 
à un drame qu’un débat judiciaire criminel? L’avantage du 
dernier sur le premier, c’est d’être ^rai. Les personnages eux- 
mêmes, non les comédiens, sont sous les yeux. 
Le genre lyrique à son tour se divise en : 1° chanson-cantique ; 
2* poème libre, ode ou élégie ; 3° poème à forme fixe. 
I^a chanson ou cantique , genre lyrique qui reste de nos 
jours seul populaire, correspond à la poésie épique chantée et à 
fopéra ; c’est l’espèce lyrique qui apparaît étroitement unie à la 
musique. Elle a, par ailleurs, un refrain, et à ce titre rentre dans 
les poèmes à forme psychique fixe que nous allons décrire un 
peu plus loin, mais ce refrain lui vient surtout de la musique, 
et forme comme l’écho du leit motiv de celle-ci ; aussi la chanson- 
cantique mérite une place à part. 
En dehors d’elle se trouve la poésie lyrique sans forme fixe. 
Elle se divise en trois espèces : l’une exprime les idées hé¬ 
roïques, grandes, c’est Xode; l’autre les idées tristes, c’est 
Xélégie ; l’autre enfin les réflexions satiriques, comiques, cri¬ 
tiques, philosophiques, sous les divers noms de satire, d’épître, 
et même sans noms spéciaux. Cette branche de la poésie emploie 
tantôt la stance, tantôt l'alexandrin à rimes plates ou croisées. 
L’élégie s’est approprié le distique. Mais tout cela ne concerne 
que la forme rythmique phonique. 
Enfin la troisième classe comprend les petits poèmes à forme 
fixe que nous avons déjà étudié dans un précédent travail au
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.