Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Les rythmes comme introduction physique à l'esthétique
Person:
Servien, Pius
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39738/9/
LA SCIENCE DES RYTHMES 
9 
une juste idée de ce que la philologie possède actuel¬ 
lement en fait d’explications métriques. 
La prose française. — Il y a d’abord le problème des 
rythmes de la prose française. 
Voici un passage de Rousseau, admirablement choisi 
par M. Lanson, et dont notre oreille sent aussitôt le 
rythme : 
Le vorace épervier, le corbeau farouche, 
et l’aigle terrible des Alpes 
faisaient seuls retentir de leurs cris ces cavernes 
Tout respirait ici 
les rigueurs de l’hiver et l’horreur des frimas. 
Les feux seuls de mon cœur me rendaient ce lieu 
supportable 
et des jours entiers s’y passaient à penser à toi. 
Et en voici l’explication, qui représente l’état des 
connaissances sur le rythme — et les travaux qui y ont 
été faits sont innombrables, comme on le verrait en se 
reportant au manuel de bibliographie de M. Lanson : 
Pour expliquer ce passage, et quelques autres du 
même type : « Comme on le voit, les bases sont des 
groupes connus et sensibles de six, huit, dix, douze 
syllabes. Mais les mètres impairs s’y mêlent abondam¬ 
ment : cinq, sept, neuf, et surtout onze et treize i. » 
Il y a donc, dans cette prose, abondance de groupes 
de 6, 8, 10, 12 syllabes; mais aussi de groupes de 5, 7, 
1. G. Lanson, L’Art de la prose, p. 203 (A. Fayard, éd.).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.