Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Les rythmes comme introduction physique à l'esthétique
Person:
Servien, Pius
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39738/89/
ABSENCE DE RYTHMES î LA PROSE REELLE 89 
Cette absence de toute loi dans les structures so¬ 
nores coïncide, nous nous sommes efforcés ailleurs de 
le démontrer1, avec une absence totale de lyrisme; du 
moins dans les textes naturels, sinon aussi dans cette 
littérature nouvelle qui pense emprunter ses procédés 
à la chimie. Là peut-être réaliserait-on cette alliance 
du lyrisme (disjecta membra, mais membra poetae) 
et d’une désorganisation des structures sonores. Ce se¬ 
rait du lyrisme s’efforçant inconsciemment d’imiter 
la prose réelle. 
De cette prose réelle, on trouvera des exemples dans 
les ouvrages de médecine, de géographie, de législa¬ 
tion. P. ex. art. 640 du Code civil. « Les fonds infé¬ 
rieurs sont assujettis envers ceux qui sont plus élevés, 
à recevoir les eaux qui en découlent naturellement 
sans que la main de l’homme y ait contribué, etc. » 
P. ex. « Deux triangles qui ont leurs côtés respective¬ 
ment semblables, sont semblables. ». 
On trouve de ces passages sans organisation sonore 
régulière, même dans des œuvres généralement lyri¬ 
ques. Si on veut étudier ces œuvres dans leur lyrisme 
et dans leurs rythmes, il importe alors d'en éloigner 
soigneusement pareil amorphe sonore. Nous avons in¬ 
sisté longuement, ailleurs, sur cette méthode d’étude, 
par élimination de l’amorphe, qui nous a rendu de 
grands services pour l’analyse rythmique de la Nou¬ 
velle Héloïse, et pour l’analyse d’Atala. 
1. Lyrisme et structures sonores, notamment.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.