Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Les rythmes comme introduction physique à l'esthétique
Person:
Servien, Pius
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39738/27/
MESURES DES RYTHMES 
27 
sur l’accent, adoptés par plusieurs langues modernes 
sous le nom de « mètres antiques ». Le concret a 
changé : au lieu d’un jeu de durées longues et brèves 
on dispose d’un jeu d’intensités fortes ou faibles. Mais 
une chose est restée inchangée : certains nombres si¬ 
gnifiés autrefois au moyen des longues et des brèves. 
Qu’on réussisse à signifier ces mêmes nombres au 
moyen de toniques et d’atones, on a un concret tout 
différent; mais, par rapport à ces nombres, le même 
rythme. Cette représentation des mètres anciens 
a semblé satisfaisante aux plus grands poètes italiens, 
roumains, allemands. Cette vérification de fait est un 
exemple de changement du concret avec invariance 
du type numérique, aboutissant à une parenté entre 
deux choses en apparence très différentes, parenté 
constatée par le sentiment de grands artistes2 Nous 
avons étudié ailleurs3 un cas particulier de cette 
question en montrant comment, en France, on s’est 
efforcé, depuis Baïf notamment, de conserver le con¬ 
cret, ce qui était impossible, et non le nombre, ce qui 
était possible. Aussi la tentative a-t-elle échoué à 
moins de la reprendre sur les nouvelles bases indiquées 
par nous. 
Mesure des rythmes. — Arriver à représenter les 
rythmes par des nombres, cela présuppose qu’on les aura 
mesurés d’une certaine façon. 
2. Gœthe, d’Annunzio, etc. 
3. Essai sur les Rythmes, cL&p. Baïf.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.