Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Les rythmes comme introduction physique à l'esthétique
Person:
Servien, Pius
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39738/203/
SOMMAIRE 
203 
Dans un tel vers, on peut exprimer tout ce qu’on exprime¬ 
rait dans une prose en vers blancs comme celle de Joubert 
ou de Vauvenargues : autrement dit, on y peut être aussi rai¬ 
sonnable, et même aussi prosaïque qu’on veut. Rien ne dis¬ 
tingue nécessairement ce qui peut être dit en de tels vers, de 
ce qui peut être dit en prose. 
La rime, ici, n’est qu’une « esclave », et qui « doit obéir ». 
Cela étant, l’expérience autant que le calcul montre qu’elle 
est une gêne. De la difficulté de trouver toujours une rime au 
bout du vers, naîtront des chevilles à la rime. La rime riche 
sera une rencontre heureuse, mais la rime suffisante est tout 
ce qu’on peut régulièrement espérer. 
Ce vers, fixé par Malherbe et Boileau, décrit dans l’art poé¬ 
tique de ce dernier, confirme donc rigoureusement toutes les 
déductions théoriques. 
Mais un autre vers est possible, où le rythme primaire est 
le rythme de timbres, alors que le rythme arithmétique ne 
fait que suivre. C’est l’autre pôle extrême de l’alexandrin 
français : une rime riche, que suit un vers blanc flottant. 
Rime riche nécessairement, puisqu’ici c’est la rime qui est 
le rythme, « qui est tout le vers ». Les conditions de netteté 
tantôt exigées du vers blanc sont maintenant exigées des rimes. 
Les rimes venant d’abord ne sont plus une gêne, évidemment; 
évidemment aussi, il n’est plus question de cheville à la rime. 
Gêne et chevilles, médiocrité de richesse, tout cela, lorsqu’il 
doit se produire, est rejeté dans le vers blanc; c’est là quil 
se produit. 
Le vers blanC' n’est plus nécessairement d’un dessin très 
net; il n’y a plus de nécessité de rendre ce rythme évident. 
Les règles de symétrie, des enjambements et rejets, s effacent 
donc, si on veut. Il n’y a plus que l’habitude et la tradition, 
dues à un long maniement de l’autre vers, qui les maintien¬ 
nent encore.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.