Bauhaus-Universität Weimar

ÉDUCATION DE NOS MOUVEMENTS 
29 
Faites un trille, les doigts répéteront au 
début leur mouvement huit à dix fois en une 
seconde, puis la rapidité diminuera rapide¬ 
ment jusqu’à l’impuissance ; il leur faudra un 
certain temps pour récupérer leur vitesse. 
Les doigts qui serrent l’archet, la main qui 
tient le manche, contractés en permanence se 
fatiguent d’une autre manière ; l’abus du tra¬ 
vail ne fait pas seulement disparaître les qua¬ 
lités, il crée un état morbide. 
Il n’est pas rare que des virtuoses soient, 
en plein talent, atteints de contractures, de 
crampes et de paralysies. 
Il y a donc une manière de bien travailler ; 
on ne peut enfreindre les lois du travail et 
de la fatigue ni celles du mécanisme de nos 
mouvements sans mettre notre organisme 
dans un état d’infériorité manifeste. Nous 
venons de rappeler les principes directeurs 
qui doivent guider le travail et le perfection¬ 
nement de nos mouvements, nous allons 
maintenant voir comment nous adaptons 
ceux-ci au jeu de l’instrument. A ce sujet 
nous devons entrer dans quelques détails 
et nous classerons nos observations d’après 
les qualités qui caractérisent le violoniste.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.