Bauhaus-Universität Weimar

104 
COURBURE DD CHEVALET 
"///y////////////'////////////////'/"/"r/t///. 
Fig. 44. Inconvénient d’un chevalet trop haut 
obligeant le doigt à briser là corde sous un angle trop aigu. 
de cette façon les cordes se trouvent toutes 
quatre à égale hauteur et le passage de l’une 
à l’autre se fait avec égalité. 
Courbure du chevalet. — La courbure du 
chevalet doit être assez grande pour que, en 
attaquant le la ou le ré à vide, la corde, en 
s’affaissant sous la pression de l’archet, ne 
vienne pas dans le plan des deux voisines 
(Fig. 45) ce qui aurait pour résultat de les 
mettre en vibration. 
Il ne faut pas non plus exagérer cette 
courbure, sinon les accords sur trois cordes 
sont impraticables et, pour passer d’une 
corde à l’autre, comme dans les arpèges, le 
mouvement de l’archet doit être trop étendu. 
Le mouvement du bras qui en résulte 
augmente singulièrement la fatigue et la dif¬ 
ficulté des traits dans les mouvements ra¬ 
pides. Ce mouvement du bras augmente en-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.