Bauhaus-Universität Weimar

6 
LA SENSIBILITÉ MUSICALE 
2. Description de la matière musicale 
Suivant toutes les traditions un ouvrage sur l’esthétique 
des sons devrait débuter par une définition de la musique. 
Le procédé, commun aux philosophes et aux prestidi¬ 
gitateurs, consiste à introduire préalablement, sans que le 
public s en doute, ou bien dans le chapeau le lapin qu’on y 
dévoilera par la suite, ou bien dans les prémisses du raisonne¬ 
ment les assertions qu’on fera apparaître dans la conclusion ; 
les philosophes même réussissent mieux le tour que les 
illusionnistes, et souvent à ce point qu’ils y sont pris eux- 
mêmes. 
Pour ne pas encourir pareil reproche, mieux vaut nous 
en tenir à une description de notre objet. 
Cette description nous révèle, dans le domaine de l’éten¬ 
due, une courbe comportant une dimension temporelle, 
une dimension spatiale ; dans le domaine de la conscience 
un certain nombre de qualités, que nous baptisons acuité, 
timbre, rythme, harmonie, etc... Mais un examen plus 
approfondi montre que dans certains cas quelques-unes 
de ces qualités peuvent, ou bien ne pas exister, ou bien 
n’être pas remarquées ; ce dépouillement progressif conduit, 
non pas à un type simple de forme musicale — ce qui serait 
trop commode — mais à deux types qui sont, sinon simples, 
tout au moins irréductibles l’un et l’autre. 
Si nous les personnifions dans des tableaux auxquels 
il est difficile de ne pas donner un caractère plus ou moins 
primitif et champêtre, nous trouvons d’un côté un pâtre 
qui chante une mélopée monotone, dépourvue de tout 
rythme, et pouvant même parfois se ramener à une note 
unique variée de temps en temps par des ornements, 
de l’autre un enfant qui, armé d’un caillou, frappe sur une 
calebasse de manière à en tirer des bruits non musicaux 
distribués selon un certain ordre.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.