Bauhaus-Universität Weimar

56 
LA SENSIBILITÉ: MUSICALE 
des sons différents en tendant des cordes de longueurs 
décroissantes entre les deux branches d’un arc (puisqu’une 
tradition digne d’être retenue assigne cette origine à la 
harpe). 
Cette découverte peut être utilisée de deux façons : soit 
en cherchant à reproduire sur l’instrument les degrés 
d’une mélodie vocale déjà fixée, —• ici, aucune difficulté 
spéciale ; soit en cherchant à créer, à proprement parler, 
une échelle, c’est-à-dire une succession de degrés suscep¬ 
tibles de soutenir les sons — tout au moins les sons princi¬ 
paux — de toute une série de mélodies ; ainsi a dû naître 
une distinction entre les degrés fixes et les degrés variables 
que nous retrouvons dans la musique grecque. 
Si le musicien ne dispose que d’un degré fixe, il l’affec¬ 
tera à soutenir le ton moyen de la voix, ou l’un des tons 
extrêmes, ou, d’une manière générale, celui qui revient 
le plus fréquemment. S’il dispose de deux degrés, il pourra 
encadrer la mélodie entre les deux degrés, que nous suppo¬ 
serons —• nous référant aux considérations données plus 
loin — distants à peu près d’une quarte. 
La propriété que présentent deux colonnes sonores 
dont l’une est double de l’autre de rendre des sons étroi¬ 
tement apparentés ne pouvait passer inaperçue. L’inter¬ 
valle d’octavè est le seul grand intervalle que donne nor¬ 
malement la voix non accompagnée, il est aisé de le repro¬ 
duire sur un instrument, et voici déjà trois cordes à notre 
arc, trois trous à notre flûte, par exemple deux mi extrêmes 
et entre eux une mèse dont la position n’est pas encore fixe 
et mettra peut-être quelques centaines d’années à le 
devenir... 
La plupart des esthéticiens paraissent supposer implici¬ 
tement que l’homme primitif était en possession du mono¬ 
corde et s’en servait pour des études expérimentales. Mais 
le fait que les instruments dont le son varie par changement 
de longueur d’une même corde n’apparaissent que fort
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.