Bauhaus-Universität Weimar

54 
LA SENSIBILITÉ MUSICALE 
qu’il faut envisager la musique primitive. Les manifestations 
en peuvent être ainsi décrites :. . 
Acoustiquement, elles vont, par transitions insensibles, du 
son pur, chanté sur des syllabes ayant perdu toute valeur 
linguistique, à un parlando où Ton distingue encore un son 
dominant et un rythme plus accusé que le rythme vocal. 
Rythmiquement, elles comportent une certaine liberté 
des divers éléments, tenant peut-être à une dépendance 
plus grande à l'égard des diverses activités auxquelles ils 
se rattachent. 
Dans le domaine de Vacuité rien qui ressemble à propre¬ 
ment parler à une échelle-type; l'étagement des notes varie 
d'un morceau à l’autre, et, pour un même morceau, d'un 
couplet à l'autre. Divers principes semblent se combattre : 
économie d'efforts dans la phonation, souci d'expression 
dramatique, désir de ménager l'oreille qui conduit aux 
mouvements continus, recherche d'intervalles vocaux 
qui permettent de marquer un parti. Le tout se meut sur 
une tessiture assez restreinte, souvent limitée à la quarte, 
allant rarement jusqu'à la quinte, occasionnellement, 
et par jet, si l'on peut dire, jusqu’à l'octave. 
Si nous en croyons M. Louis Laloy, la musique primi¬ 
tive des Grecs conservait un peu ce caractère. « Jusqu'à la 
fin du Ve siècle, dit-il, on se bornait à déterminer la place 
des petits et des grands intervalles dans une gamme, sans 
essayer d’en fixer les grandeurs (i). » 
Comme exemple de répertoires musicaux de ce type encore 
existant, on peut choisir ceux des Indiens Zuhis, Pueblos, 
Hopis, étudiés par Gilman, et surtout des Eskimos orien¬ 
taux (Ammassalik) bien connus par les beaux travaux du 
regretté Hjalmar Thuren et de M. William Thalbitzer (2). 
Les Ammassalik ont pu en rester au stade qualitatif parce 
qu'ils ne possèdent pour tout instrument qu'un tambour, 
(1) Aristoxène de Tarente, Pari«, 1904. 
(2) Meddelelser om Groenland . Thé Ammassalik Eskimo, Copenhagen, 1923;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.