Bauhaus-Universität Weimar

3° LA SENSIBILITÉ MUSICALE 
le nom qu'il vient d'entendre et qu'il ne veut pas oublier 
— mais c'est impossible au cours d'un morceau où l'acqui¬ 
sition du souvenir est contrariée par l'afflux des sensations 
nouvelles — soit que la figure se trouve effectivement repré¬ 
sentée jusqu'à parfait enregistrement. 
Ce premier résultat de la répétition — résultat mné¬ 
monique — est d’ordre intellectuel, c'est-à-dire que l’effet 
produit initialement sur la sensibilité n’est pas modifié, 
simplement confirmé, rendu durable. La répétition ainsi 
limitée est un premier type de série rythmique (i). 
Au delà de l'acquisition, la répétition produit un effet 
nouveau, celui de martèlement, d'insistance. Il en est de 
même dans le langage. Lorsqu'une femme dit à son mari, 
au reveil : « N'oublie pas de passer à la banque », il y a 
là une notion d'un certain ordre ; si elle le lui répète une 
ou deux fois, confirmation de cette notion. Mais si elle 
le rappelle trente fois entre l'heure du lever et celle du 
départ, il est absurde de parler de la notion multipliée 
par trente ; en réalité le mari conservera deux notions ; 
d'une part celle de la course ; d'autre part celle de l'impor¬ 
tance singulière que la femme y attache. Et si, chez un 
epoux mal dressé, l’insistance de la femme a provoqué 
une réaction, il pourra s'ajouter des éléments d'ordre émotif. 
En musique la gradation des effets est analogue, bien 
que, sur la partition, trois cents répétitions d'un groupe 
rythmique a paraissent égales à 300 a et la trois centième 
mesure exactement semblable à la première. 
Aristoxène — il y avait quelque mérite, étant donné 
le formalisme des esthétiques de son temps — avait déjà 
compris le rôle que joue en l’espèce la mémoire ; Riemann 
a proposé la métaphore d'« entassement » ; elle n'est exacte 
qu’en partie : Yensemble de mille pierres entassées est 
plus proche de leur total arithmétique, que la suite de mille 
{1) Le terme est 
    

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.