Volltext: L'intelligence et le rythme dans les mouvements artistiques

LA CÉRÉBRALITÉ DES MOUVEMENTS 
43 
les influences diverses mises en jeu dans le méca¬ 
nisme artistique qui nous force à envisager séparé¬ 
ment l’attitude et le mouvement, car ils forment en 
réalité une unité inséparable. 
L'influence de l'action cérébrale sur l'élimination 
du poids. 
Le pianiste doit avoir la sensation d’extraire, de 
tirer le son de l’instrument et non pas de le produire 
par le poids de ses pressions. 
Cette sensation d’un poids qui réagit contre une 
surface résistante correspondrait plutôt à l’idée de 
faire rentrer le son dans l’instrument. C’est du reste 
l’effet négatif réel que produisent les pianistes qui 
dépensent un poids réel, un poids non pondéré dans 
l’exécution de leurs mouvements. 
Pour une double raison, on doit éviter de trans¬ 
mettre le poids à la touche : 
1° Parce que le poids non pondéré produit, comme 
nous venons de le dire, un résultat négatif sur la 
sonorité ; 
2° Parce que c’est le cerveau qui doit dépenser la 
force qui correspond à ce poids, et il doit la dépenser 
précisément de façon à ce que le poids soit éliminé 
du mouvement. 
Ainsi, si j’abaisse le doigt avec une vitesse maxi¬ 
ma sans avoir une représentation quelconque d’un 
mouvement fait en sens inverse, ma pression trans¬ 
met à la touche un poids non pondéré, un poids 
direct. 
Si, pendant que j’exécute le même mouvement 
d’abaissement, je me représente simultanément un
	        
Waiting...

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.