Bauhaus-Universität Weimar

282 
LES RÉCRÉATIONS SCIENTIFIQUES. 
La mouche mécanique. — Cette mouche, en métal verni, 
a 0m,14 de longueur, elle est attachée par un long fil; on la sus¬ 
pend soit au crochet central d’un plafond, soit à la partie infé¬ 
rieure d’un lustre. La mouche mécanique contient intérieure¬ 
ment, comme le montre la coupe dessinée au bas de la figure, 
Fig. 226. — La mouche mécanique à hélice. 
un faisceau de caoutchouc auquel on donne la torsion à l’aide 
d’une manivelle. Le ressort tendu agit sur un système de trans¬ 
mission qui met en mouvement une hélice à trois branches de 
mica, montée à l’arrière. C’est une roue à crémaillère qui sert 
d’organe de transmission. Un cran d’arrêt permet de faire fonc¬ 
tionner le petit appareil au moment voulu. L’hélice, par sa rota¬ 
tion, imprime à la mouche un rapide mouvement de translation, 
et lui fait parcourir un cercle autour de son point de suspension.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.