Bauhaus-Universität Weimar

194 
LES RÉCRÉATIONS SCIENTIFIQUES. 
réussit qu'avec du carbonate de chaux d'une nature particulière. 
Celui qui provient de la calcination de coquilles d’huîtres donne 
de très bons résultats. On mélange trois parties de la substance 
ainsi obtenue, avec une partie de fleur de soufre, et on les chauffe 
au rouge dans un creuset, à l’abri du contact de l’air. Le phos¬ 
phore de Canton, que l’on obtient ainsi, donne, dans l’ohscurité, 
une lumière jaune après son insolation. Les coquilles d’huîtres 
calcaires ne sont pas toujours pures, et le résultat obtenu est 
quelquefois peu satisfaisant; il est préférable d’agir avec des 
corps dont la composition soit bien déterminée. « Quand on 
veut préparer un sulfure phosphorescent avec de la chaux et du 
carbonate de chaux, dit M. E. Becquerel, les proportions les 
plus convenables sont celles dans lesquelles, sur 100 parties de 
matière, on emploie 80 p. 100 de fleur de soufre dans le pre¬ 
mier cas, et 48 p. 100 dans le second cas, c’est-à-dire lorsqu’on 
emploie les quantités de soufre qui seraient nécessaires pour 
être brûlées par l’oxygène de la chaux ou du carbonate, et pour 
produire un monosulfure1. » 
Il faut avoir égard, dans la préparation, à l’élévation de la 
température ainsi qu’à sa durée. En opérant, en effet, avec de 
la chaux provenant de l’aragonite fibreuse, et portant le creuset 
à une température inférieure à 500 degrés, pendant un temps 
suffisant pour que, la réaction entre le soufre et la chaux ayant 
lieu, le soufre en excès soit éliminé, on a une masse faiblement 
lumineuse, avec une teinte bleuâtre; si cette masse est portée à 
une température de 800 à 900 degrés et ne dépasse pas la fusion 
de l’argent ou de l’or, et cela pendant vingt-cinq ou trente mi¬ 
nutes, alors la masse offre par phosphorescence une teinte lumi¬ 
neuse très vive. 
Le sulfure de calcium jouit de propriétés phosphorescentes 
différentes suivant la nature du sel qui a servi à produire le car¬ 
bonate de chaux employé. Si l’on transforme du marbre blanc 
en nitrate de chaux, en le dissolvant dans de l’eau additionnée 
d. Ces substances doivent être très finement pulvérisées et intimement 
mélangées.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.