Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L'analyse de l'aphasie et l'étude de l'essence du langage
Person:
Goldstein, K.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39575/26/
K. GOLDSTEIN. — ANALYSE DE L’APHASIE ET ESSENCE DU LANGAGE 455 
formules reviennent au même, Saisir une chose de façon « catégo¬ 
rielle » signifie qu’on saisit, par exemple, un objet offrant des qua¬ 
lités actuelles bien définies comme n’étant que le spécimen d’un 
groupe d’objets analogues par certains points. Exposer, « représen¬ 
ter » une chose, c’est en saisir en même temps les rapports avec 
d'autres choses qu’elle représente. L’expression symbolique exige 
de même que l’on saisisse une réalité donnée à la fois en elle- 
même et comme symbole d’autre chose. Nous retrouvons partout ce 
trait commun, le sentiment d’être à une certaine distance d’autre 
chose, la présence dans la conscience de deux données différentes, 
moi et le monde, unies en un rapport mutuel déterminé. 
Nous pouvons, grâce aux explications données plus haut, nous faire 
aussi une idée de la modification physiologique sous-jacente. Il est néces¬ 
saire, pour satisfaire à.la tâche que nous venons de décrire, que l’on 
puisse faire alterner rapidement deux « figures », en saisissant leur con¬ 
nexité. C’est cette faculté de saisir une alternance rapide des « figures », 
alternance soumise à un rapport de sens, c’est-à-dire à une connexité 
d’ordre supérieur, qui semble altérée chez les malades. Il est probable 
qu’il s’agit là d’un trouble dans le déroulement temporel de l’acte physio¬ 
logique (cf. p. 436). Ce trouble se révèle aussi dans la difiiculté qu’éprou¬ 
vent les malades à changer d’attitude mentale, dans leur incapacité d’ac¬ 
complir des opérations qui exigent des changements d’adaptation rapides. 
Nous pourrions donc considérer que cette modification de l’attitude 
« catégorielle », ou de quelque nom qu’on veuille l’appeler, exprime 
l'altération d'un processus de différenciation de « figure » et de « fond » par¬ 
ticulièrement compliqué. Comme ce phénomène physiologique complexe est 
très vulnérable, on comprend que le trouble d’activité que nous venons 
d’évoquer soit des premiers à apparaître. 
Abstraction faite des troubles purement moteurs que nous avons 
décrits plus haut, le trouble du langage, chez les malades, apparaît 
comme une manifestation spéciale de cette modification générale 
qui affecte l'ëtre entier. C’est pourquoi chez ces malades, justement, 
la différence est si marquée entre le langage volontaire et « repré¬ 
sentatif », gravement affecté, et le langage expressif, relativement 
mieux conservé. Cette différence se manifeste souvent dans une 
certaine manière de répéter les paroles entendues; les malades 
répètent involontairement ce qui est dit devant eux, assez distincte¬ 
ment pour qu’on le lise sur leurs lèvres, mais ne sont pas en état de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.