Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Cause psychologique de quelques phénomènes de métrique germanique
Person:
Jespersen, O.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39569/3/
0. JESPERSEN. — DE QUELQUES PHÉNOMÈNES DE MÉTRIQUE 335 
puisque la seule chose exigée par l’oreille est que la deuxième syl¬ 
labe soit (relativement) plus forte que la première, que la troisième 
soit plus faible que la deuxième et la quatrième, et ainsi de suite. 
Une syllabe ayant le degré de force que nous désignons par le 
chiffre 2, ou, pour abréger, un 2, est une syllabe forte entre deux l, 
et un 3 est une syllabe faible entre deux 4. Si on désigne par le 
signe./ tout renforcement et par le signe \ un affaiblissement quel¬ 
conque, le schéma peut donc s’écrire comme suit, la lettre a signi¬ 
fiant une syllabe qui se trouve dans une position impaire, et la lettre 
b une syllabe dans une position paire : 
a/b\a/b\a/b\a/b\a/b [\a). 
Si nous comparons deux vers comme 
It is aUiipping and an eager air, 
et 
The course of true love never did run smooth, 
nous voyons dans le premier it is a 121 et -ing and a 121, et dans le 
second true love nev- 434 : deux extrêmes qui montrent clairement 
l'importance de la relativité dans le rythme. 
Examinons maintenant les cas où un trochée est substitué à un 
ïambe. Dans la grande majorité des cas, cette substitution a lieu 
après une pause, et c’est de la facilité avec laquelle on introduit une 
pause en différents points du vers que dépend la fréquence des 
substitutions : elles sont extrêmement fréquentes au premier pied 
et assez fréquentes au troisième et au quatrième, mais très rares au 
deuxième et surtout au cinquième pied, car il est toujours peu 
naturel de diviser le vers en deux parties de si inégale longueur 
(2 4- 8 ou 8 4- 2). 
La pause'précédant une syllabe forte nous empêche de la perce¬ 
voir comme succédant immédiatement à une autre syllabe forte ; en 
conséquence on n’y trouve pas d’anomalie. Ce n’est donc qu’à partir 
de la transition de la première à la deuxième syllabe que l’oreille 
peut découvrir une déviation du schéma. Or, l’analyse d’un grand 
nombre de vers danois, anglais et allemands montre que les poètes 
préfèrent employer en second lieu une syllabe assez forte, les rap-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.