Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
La pensée et la langue, ou: comment concevoir le rapport organique de l'individuel et du social dans le langage
Person:
Sechehaye, A.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39555/1/
L1 PENSÉE ET LA LANGUE 
ou 
COMMENT CONCEVOIR LE RAPPORT ORGANIQUE 
DE L’INDIVIDUEL ET DU SOCIAL DANS LE LANGAGE ? 
La question des rapports de la langue et de la pensée retient depuis 
longtemps et retiendra encore longtemps l’attention des philosophes, 
des psychologues et des linguistes. liest impossible de dire lesquels, 
des théoriciens de la pensée ou des théoriciens de la langue, y sont 
le plus intéressés, car il paraît évident que, lorsque ce problème aura 
trouvé une solution définitive, les deux doctrines, celle qui s’occupe 
de la pensée elle-même et celle qui s’occupe de son expression, auront 
trouvé du même coup et leur assise essentielle et la notion exacte de 
leur connexion réciproque. La langue est en fait l’instrument par 
excellence de notre intelligence qui formule et fixe les résultats de 
son activité; elle est l’organe d’une fonction, et il ne saurait y avoir 
une science de 1 une qui ne soit en même temps une science de 
l’autre. 
Ce problème, nous l’avons très imparfaitement effleuré dans un 
article publié précédemment ici même1. Nous avons essayé de dire 
en quoi l’expression par la langue ne donnait qu'une idée imparfaite 
de la pensée individuelle telle qu’elle serait dans sa libre spon¬ 
tanéité. 
Nous voulons aujourd’hui reprendre celle grande question pour 
elle-même et dire comment, après mûres réflexions, elle se résout à 
nos yeux. Nous le ferons sous une forme volontairement sommaire. 
Etant donnée l’importance du sujet, ce que nous offrons ici n’est 
qu’une esquisse. On nous excusera d’avoir réduit les exemples au 
1. Journal de Psychologie, 4 3 mai-15 juin 1930, p. 337 sv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.