Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Instrumentologie: traité théorique et pratique de l'accord des instruments a sons fixes, l'harmonium, l'orgue a Tuyaux et le piano [...]
Person:
Fourneaux, N.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39346/68/
56 
TRAITÉ DE L’ACCORD 
dans un violon, l’air qui s’y trouve renfermé, est une colonne qui 
a pour hauteur celle des éclisses et pour base le fond meme de 
l’instrument, et la table supérieure en est l’extrémité ouverte. 
Cette manière d’envisager la question est conforme aux phé¬ 
nomènes déjà observés, et à ceux qui en résultent. Par exemple, 
pour obtenir un son bien pur et d’une certaine puissance avec 
un tuyau bouché à une extrémité, il faut que le fond soit parfai¬ 
tement fixe et suffisamment rigide afin que le mouvement vi¬ 
bratoire ne perde rien de sa force; il devra donc en être de 
meme pour la table inférieure d’un violon, si cette table repré¬ 
sente réellement le fond de la colonne d’air que celui-là contient. 
C’est en effet ce qui existe, et depuis longtemps déjà on 
construit la table inférieure des violons en bois dur, et on lui 
donne toujours une plus grande épaisseur que celle de la table 
supérieure ; lorsque la table inférieure est trop mince et d’un 
bois trop mou, les sons n’ont aucune qualité : absolument 
comme ceux d’un tuyau bouché à une extrémité dont le fond 
est trop flexible. 
Maintenant, pour se convaincre de l’action renforçante de la 
masse d’air, il suffit de pratiquer, de distance en distance, des 
ouvertures sur les éclisses d’un violon, ou bien de diminuer la 
hauteur de celles-ci : dans les deux cas, on observe toujours 
que, non-seulement l’intensité du son décroît progressivement, 
mais encore que sa qualité devient sensiblement inférieure. 
Cette expérience, qui peut s’appliquer à d’autres instruments, 
montre suffisamment : que les vibrations communiquées des 
parties solides d’un instrument ne sont pas seules à renforcer et 
à modifier le son; que le volume d’air qui est contenu dans 
celui-là possède également ces propriétés; et qu’enfm, l’inten¬ 
sité, la rondeur et la pureté du son, si elles n’appartiennent pas 
déjà au son réel, résultent des actions simultanées de l’ébran¬ 
lement communiqué aux parties solides et à la masse d’air 
qu’elles contiennent. 
De plus, il faut ajouter à cela, que dans les instruments à 
cordes, les vibrations des cordes ébranlées par communication,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.