Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Instrumentologie: traité théorique et pratique de l'accord des instruments a sons fixes, l'harmonium, l'orgue a Tuyaux et le piano [...]
Person:
Fourneaux, N.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39346/179/
DES INSTRUMENTS A SONS FIXES. 167 
Fon trouve alors le nombre total des battements de l’unisson 
altéré dans lequel on a intercalé le son. 
Je ferai encore une remarque, relativement aux sons trop graves 
ou trop aigus dont on voudrait connaître les nombres absolus 
de vibrations. Comme l’appréciation des battements est moins 
sensible dans la partie basse ou haute de l’échelle musicale, on 
devra, ppur un son trop grave, déterminer le nombre des 
vibrations de son octave ou double octave supérieure, et, pour 
un son trop aigu, le nombre des vibrations de son octave ou 
double octave inférieure, de façon à ramener dans le médium 
Funisson altéré qui doit servir à connaître le nombre de vibrations 
cherché; puis, lorsqu’on aura déterminé ainsi cette octave ou 
double octave, on divisera le nombre de vibrations trouvé par 2 
ou par 4* si le son que Ton considère est à l’octave ou à la double 
octave supérieure du son donné, et l’on multipliera ce nombre 
également par 2 ou par 4 si le son est à l’octave ou à la double 
octave inférieure : ce qui donnera le nombre de vibrations 
exact du son trop grave ou trop aigu. Les résultats que l’on 
obtient de la sorte, sont évidemment conformes à la loi de 
proportionnalité des battements et des nombres de vibrations 
correspondants , puisque , en raison de cette loi, tel nombre de 
battements d’un intervalle consonnant altéré sera double, qua¬ 
druple, etc., si l’on élève d’une octave, de deux octaves, cet 
intervalle. 
Je terminerai ce paragraphe par un exemple détaillé, qui 
pourra servir de guide dans l’application usuelle du moyen que 
j’indique pour la détermination du son absolu : 
Quel est le nombre de vibrations, en une seconde, du son Si* 
d’un instrument à sons fixes, d’un orgue, dont on ignore le 
diapason? Et quel est le nombre des vibrations de celui-ci pen¬ 
dant le meme temps? 
Prenez l’octave inférieure du Si , et considérez-en le son 
comme étant son aigu de l’unisson altéré que vous allez déter¬ 
miner, et comme étant engendré par quinte, suivant le premier 
exemple, Fig. 19. .
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.