Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Mémoire explicatif de l'invention de Scheibler. Pour introduire une excactitude inconnue avant lui, dans l'accord des instruments de musique
Person:
Lecomte, [Augustin]
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39343/82/
— 128 — 
Entre 840 et 845, nous aurions àprendre 1,2, 3 ou 4 dixièmes 
de ce nombre 1,488 : de même, mais en sens inverse, entre 850 
et 845. 
159. Ainsi, entre les limites 840 et 920 , il n’est aucun diapa¬ 
son pour lequel nos tableaux II, III et IV n aient donné tous les élé¬ 
ments de calcul pour l’accord de l’orgue dans le système de Scheibler, 
et des résultats (à une seule décimale) ( 1 ) conformes aux siens. 
De plus, le principe posé § 1 52 peut s’appliquer en-deçà et au-delà 
de ces limites. 
160. Maintenant , nous pouvons conclure : Scheibler a rendu un 
véritable service à l’art musical ; on lui doit de la reconnaissance : sa 
pratique, si ingénieuse et si sûre, est justifiée par une théorie exacte. 
Il s’agissait de la faire connaître sous ce rapport, et de manière que 
tout le monde pût la comprendre et l’apprécier. Telle est la tâche que 
nous avions à remplir , et nous demandons comment sa patrie, l’Alle¬ 
magne si savante et si laborieuse, en a laissé le soin à un étranger v2). 
(1) Un# seule décimale étant nécessaire pour se raccorder avec le tableau de 
Scheibler, la concordance de nos tableaux entre eux n’est pas toujours rigoureuse- 
ment exacte pour les deux décimales , parce que dans chaque tableau on procède d’une 
manière qui lui est particulière. L’exactitude rigoureuse eut exigé l’emploi de six 
décimales , comme on voit. Mémoire de M. Vincent, page 53, du tiré à part. 
(2) Au moment de mettre sous presse , nous apprenons de M. Wolfel (qui croit 
se le rappeler) , que le docteur Schafhautel a écrit sur Scheibler. Ce serait sans doute 
depuis le Mémoire de M. Vincent, qui avait alors tâché de recueillir tous les maté¬ 
riaux.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.