Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
De l'unité tonique et de la fixation d'un diapason universel
Person:
La Fage, Adrien de
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39336/57/
— 53 
Quant aux églises, la différence d’une tierce 
dans les orgues des pays ci-dessus indiqués pa¬ 
raît avoir été constatée d’une manière bien posi¬ 
tive. Elle peut être expliquée en ce sens que les 
orgues de Rome étaient au ton de chapelle et ten¬ 
daient vers le bas,tandis que ceux de Lombardie, 
étaient au ton d’orchestre et tendaient vers le 
haut. La différence se trouvait ainsi fort réduite. 
Elle s’est rapprochée depuis Nanchini et ses 
élèves. Cet habile organier abaissa d’un demi-ton 
les instruments qu’il construisit en Lombardie et 
d’autre part le ton romain ayant monté, la diffé¬ 
rence ne fut plus si choquante. 
Je ferai à ce propos une petite remarque qui 
porte sur certains détails bons à connaître. Lors¬ 
que Nanchini abaissa le ton des orgues, il eut 
à faire un sacrifice à ses intérêts, car il lui fallut 
ajouter à tous les jeux un tuyau de la plus grande 
dimension, fort coûteux de matière et de con¬ 
fection. Les organiers romains, qui élevaient le 
ton, trouvaient au contraire un notable avantage 
dans la suppression de ce même tuyau. 
Il en a été de même lorsque, en ces derniers 
temps, on a aussi élevé d’un tou ou d’un demi- 
ton plusieurs orgues de France, afin de les rap¬ 
procher du ton d’orchestre. Quelquefois l’opéra¬ 
tion s’est faite en rognant les tuyaux et par
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.