Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
De l'unité tonique et de la fixation d'un diapason universel
Person:
La Fage, Adrien de
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39336/17/
— 13 — 
ARTICLE IY. 
EXAMEN D ON PASSAGE DE PLUTARQUE QUI SEMBLERAIT 
INDIQUER QUELQUE CHOSE d’aNaLOGUE A NOTRE DIAPASON. 
Si les Grecs n’avaient rien fait pour, établir 
avec précision un degré fixe du son destiné à 
servir de point de comparaison, les Romains, en 
adoptant leur musique, n’y ajoutèrent rien, non 
plus à cet égard qu’aux autres; aussi ne rencon¬ 
trons-nous chez eux aucune observation sur le 
degré fondamental du son : Roëce et Cassiodore 
ne fournissent pas le moindre renseignement à ce 
sujet. 
Toutefois un passage de Plutarque pourrait 
donner à penser que dans l’ancienne Rome on 
avait connu quelque chose de.semblable à un 
instrument régulateur du son. Voici ce passage, tel 
que le traduit Amyot : 
« On lit que Caïus Gracchus l’orateur, qui 
estoit de nature homme aspre, véhément et vio¬ 
lent en sa façon de dire , avoit une petite fluste 
accommodée , avec laquelle les musiciens ont 
accoustumé de conduire tout doulcement la voix 
de hault en bas, et de bas en hault, par toutes les 
notes pour enseigner à entonner, et ainsi comme 
les deux premiers volumes. Voyez tome I, pages 36 et suiv., 80 et 
suiv., \ 1 \ et suiv., etc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.