Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
De l'unité tonique et de la fixation d'un diapason universel
Person:
La Fage, Adrien de
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39336/159/
13 
La troisième partie a pour objet de démontrer que l’abaissement préféra¬ 
ble est celui d’un quart de ton. Il paraîtrait, ce qui me semble tout à fait 
impossible d’accepter, que ceux des membres qui n’étaient pas de cet avis 
ont bien peu soutenu leur opinion, ou n'ont donné que de bien mauvaises 
raisons, car le rapporteur n’en dit pas un mot, quoique l’usage de tous les 
temps ait été de mentionner dans les rapports l'opinion et les objections de 
la minorité. Le parti adopté par la majorité est défendu à peu près aussi bien 
qu’il pouvait l'être; il me semble, toutefois, qu’il y aurait réponse et même 
bonne réponse à presque tous les motifs allégués ; parfois aussi le rapport 
paraît être tombé dans des erreurs évidentes et des plus faciles à réfuter. 
Les conclusions de la commission ayant été adoptées par le ministre pres¬ 
que dans leur entier, il faut, pour des objections utiles, attendre l’applica¬ 
tion des mesures prises dans l’arrêté que voici : 
« Vu l’arrêté en date du 17 juillet 1858, qui a institué une commission 
chargée de rechercher les moyens d’établir en France un diapason musical 
uniforme, de déterminer un étalon sonore qui puisse servir de type invaria¬ 
ble, et d’indiquer les mesures à prendre pour en assurer l’adoption et la 
conservation ; 
« Vu le rapport de la Commission, en date du 1er février 1859; 
« Arrête : 
« Article 1er. Il est institué un diapason uniforme pour tous les éta¬ 
blissements musicaux de France, théâtres impériaux et autres de Paris et des 
départements, conservatoires, écoles succursales et concerts publics autorisés 
par l’Etat. 
« Art. 2. Ce diapason, donnant le la adopté pour l’accord des instruments, 
est fixé à huit cent soixante-dix vibrations par seconde ; il prendra le titre 
de diapason normal. 
« Art. 3. L’étalon prototype du diapason normal sera déposé au Conser¬ 
vatoire impérial de musique et de déclamation. 
« Art. 4. Tous les établissements musicaux autorisés par l’Etat devront être 
pourvus d’un diapason vérifié et poinçonné, conforme à l’étalon prototype. 
« Art. 5. Le diapason normal sera mis en vigueur à Paris le 1er juillet 
prochain, et le ier décembre suivant dans les départements. 
« A partir de ces époques, ne seront admis dans les établissements mu- 
sicaux ci-dessus mentionnés que les instruments au diapason normal, vérifiés 
et poinçonnés. 
a Art. 6. L’état des diapasons et des instruments sera régulièrement 
soumis à des vérifications administratives. 
* Art. 7. Le présent arrêté sera déposé au secrétariat général, pour être 
notifié à qui de droit. 
* Paris, le 16 février 1859. 
« Achille Foüld. »
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.