Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
De l'unité tonique et de la fixation d'un diapason universel
Person:
La Fage, Adrien de
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39336/124/
— 119 — 
m’attacherai surtout à ce dont je n’ai pas encore 
parlé dans les paragraphes antérieurs. 
Comme on le pense bien, l’ascension du dia¬ 
pason est pour M. Berlioz, ainsi que pour tout le 
monde, un fait incontestable, mais il formule net¬ 
tement uneremarque dont chacundoit être frappé, 
c’est que « la différence qui existe aujourd’hui 
entre le ton des divers orchestres d’une même 
ville et entre celui des orchestres séparés par des 
distances considérables ne constitue en général 
que des nuances, et n’empêche point de réunir 
quelquefois ces orchestres et d’en former , au 
moyen de certaines précautions, une grande niasse 
instrumentale dont l’accord est satisfaisant. » En 
effet, la différence entre le diapason des quatre 
théâtres lyriques de Paris, des divers orchestres 
et des musiques militaires, n’est pas telle qüe 
l’on ne puisse en réunir tous les éléments dans de 
grandes exécutions. Les grands festivals de l’Al¬ 
lemagne et de l’Angleterre offrent les mêmes ré¬ 
sultats. 
M. Berlioz examine ensuite les mauvais effets 
produits par l’exhaussement du diapason. Au fond, 
tout ce qu’il dit à ce sujet n’arrive qu’à l’adresse 
des musiciens d’aujourd’hui1 qui, en dépit de la 
1 Voyez plus liant, p. 77.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.