Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
De l'unité tonique et de la fixation d'un diapason universel
Person:
La Fage, Adrien de
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39336/110/
— 105 — 
E. L’observation relative au la des théâtres de 
Vienne et de Vérone prouve bien que le ton a 
monté, mais ne prouve point que cela soit venu 
de l’accroissement spontané du nombre de vibra¬ 
tions dans le diapason d’acier. 
F. Ce que dit M. Zantedeschi relativement 
aux cloches vient, à la vérité, à l’appui de son 
système, mais on doit cependant considérer qu’un 
diapason que l’on tient dans sa poche, dans un 
piano, un tiroir et en tout cas dans un lieu ren¬ 
fermé, ne saurait subir les mêmes influences que 
les cloches placées dans des courants d’air et bien 
autrement exposées aux variations de la tempéra' 
ture. D’ailleurs il v a une grande différence entre 
J 0 
l’acier des diapasons et l’alliage métallique des 
cloches. 
G. Le vieux tuyau de ton de Nanchini, plus 
bas que les diapasons actuels, prouve simple¬ 
ment que le ton a monté, ce que personne ne 
conteste, mais il ne prouve pas que le mouvement 
ascendant ait eu pour cause la manière dont est 
construit le diapason actuel. 
Il y a, du reste, dans tout le système deM. Zan¬ 
tedeschi, certains faits fort importants et tout à 
fait incontestables, dont il ne semble pas avoir 
tenu assez de compte. Par exemple, si tous les 
diapasons existant depuis un siècle avaient monté
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.