Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Éléments d'acoustique musicale & instrumentale
Person:
Mahillon, V. C.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit38532/57/
vis sont à un millimètre de distance, pour chaque tour du 
manche C on lira un millimètre de plus ou de moins sur l’écrou 
fixe D. Le manche C est divisé dans sa circonférence en 20 par¬ 
ties égales, ce qui fait que chacune de ses divisions correspond 
exactement à 1/20 de millimètre, puisqu’elle doit faire tout un 
tour pour écarter ou rapprocher la vis B d’un millimètre du 
talon A. Ainsi, dans la position de la figure, nous avons décou¬ 
vert 6 millimètres de l’écrou fixe, plus une partie que nous 
pouvons évaluer avec certitude à 3/10 de millimètres. Il y a 
donc dans cette position un écartement de 6ram,3 entre le 
talon A et l’extrémité de la vis B. 
Malgré l’importance des services à obtenir de l’instru¬ 
ment que nous venons de décrire, il est triste de constater 
qu’il n’est presque pas connu. Cette indifférence n’a pas 
d’excuse possible ; elle n’existe même pas dans le prix, car 
le prix minime du calibre Palmer le rend accessible à 
tous. 
Une question bien souvent soulevée et controversée est celle 
qui consiste à savoir si un instrument à archet s’améliore avec 
l’âge et l’usage qu’on en fait. Il est incontestable que le travail 
d’un instrument doit avoir une influence favorable sur ses 
qualités sonores. Nous l’avons dit, ces qualités dépendent 
en grande partie de l’excellence du bois, lequel ne peut 
que s’améhorer sous l’action journalière des vibrations des 
cordes. Les molécules du bois, constamment sollicitées au mou¬ 
vement, finissent par entrer en vibration sous la moindre 
impulsion : il en résulte une amélioration sensible dans la qua¬ 
lité du son. 
Mais c’est une erreur grave que de croire qu’un mauvais in¬ 
strument puisse s’améliorer par le temps. Plusieurs instruments 
anciens, faits à la même époque que ceux de Stradivarius et de 
Guarnerius, brillent par leurs mauvaises qualités et prouvent 
amplement qu’on a tort d’attribuer à l’âge la vertu de faire 
de bons instruments. Un mauvais violon, quoi qu’on fasse, 
restera toujours un mauvais violon, quelle que soit l’habileté
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.