Bauhaus-Universität Weimar

— 128 
Ce défaut de justesse augmente au fur et à mesure que l’on 
emploie les pistons dont les tubes additionnels, sont les plus 
lougs. 
La réunion des deuxième et troisième pistons procure, pour 
un abaissement de tierce majeure, une longueur additionnelle 
de 
0^,088 -{- 0m,279 = 0m,367. 
tandis que pour obtenir une justesse parfaite, il nous faudrait, 
d’après le tableau, 0m,384. 
car lm,859, longueur du fa dièse! 
diminué de lm,475, » sihi 
donne 0m,384 
Le premier et le troisième pistons réunis ne nous donnent 
qu’une augmentation de longueur de 
0m,181 4- 0“,279 = 0m,460, 
nel ajoutée au 2e piston et que nous avons trouvée égale à 0m,088. Nous 
avons : 
dmJ656+0“,088=4m,744. 
Le son fondamental soh, exigeant une longueur de lm,754, nous trouvons 
qu’il nous faudrait 10 millimètres de plus pour produire le sol et ses har¬ 
moniques dans un rapport exact de tierce mineure tempéré avec le sibi, 
point de départ. 
Si, procédant d’une autre façon, nous produisons d’abord le son fonda¬ 
mental lai, d’une longueur de lm,563 par l’abaissement du deuxième pis¬ 
ton, nous arrivons au même résultat ; car, si nous l’ajoutons à la longueur 
de tube additionnel que nous avons trouvé nécessaire au premier piston, 
nous avons : 
dm,563 + 0m,18I=lm,744 
c’est-à-dire qu’il nous manque également dix millimètres pour produire le 
son fondamental sol i, et et ses harmoniques avec la justesse requise. 
Observons que, dans l’explication qui précède, nous nous sommes servi, 
pour désigner les sons, de l’effet réel et non de la note écrite.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.