Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Etudes expérimentales sur la voix et sur les causes de la production du son dans divers intruments de musique
Person:
Masson, A. and Longet
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit38459/57/
•>8 DF. LA VOIX. 
se trouve assez étroite pour que l’air puisse faire entrer en vibration les muscles 
thyro-aryténoïdiens, bien qu’ils 11e soient point contractés. » 
Avant de vouloir juger, par voie d’expérimentation, la valeur de celle dernière 
théorie, sachons préalablement s’il est exact d’avancer que les animaux privés des 
nerfs laryngés inférieurs puissent encore faire entendre des cris aigus. 
Je répondrai négativement pour certains cas, et affirmativement pour d’autres. 
En effet, j’ai conservé, pendant quatre et cinq semaines, des chiens auxquels les 
deux récurrents ôtaient excisés, sans que leur voix se soit jamais rétablie : aucun 
cri aigu n’était possible, et, quand ces animaux poussaient une violente expiration, 
comme pour crier, ils faisaient entendre seulement une sorte de ronflement laryn¬ 
gien, en tout semblable à celui qu’on obtient avec un soufflet, duquel on expulse 
l’air avec force à travers un larynx dont la glotte est un peu large. Or, les chiens, 
sur lesquels je faisais ces dernières observations, étaient adultes ; tandis que ceux 
qui, quoique privés de leurs récurrents, ont pu encore pousser des cris aigus, 
étaient tous âgés seulement de quelques mois (1). Si Legallois a reconnu que les 
effets de la section de ces nerfs sur les mouvements respiratoires du larynx sont 
singulièrement modifiés par l’âge de l’animal, aucun physiologiste, (pie je sache , 
n’avait soupçonné qu’il en fût de même pour la phonation : plus loin, je ferai con¬ 
naître une configuration de la glotte, particulière aux jeunes animaux, qui doit sin¬ 
gulièrement les aider à produire dessous aigus dans la circonstance indiquée. 
On ne peut admettre l’explication proposée plus haut par Magendie, qui, sans 
rechercher comment la voix est conservée dans certains cas et abolie dans d’au¬ 
tres, après la paralysie des récurrents, rapporte un effet inconstant, de son aveu 
même, à une cause constante, c'est-à-dire à la persistance d’action du muscle 
aryténoïdien, qui détermine entre les aryténoïdes un rapprochement nécessaire 
à la formation des sons aigus. En effet, d’une part, le muscle aryténoïdien ne 
saurait agir sur ces cartilages, comme on le suppose, puisqu’il est paralysé par la 
section même des récurrents ; et, d’autre part, les crico-thyroïdiens, animés en¬ 
core par le laryngé supérieur (rameau externe), peuvent très bien, quoique seuls, 
en tendant les replis vocaux, entretenir, si l’animal est jeune, la glotte dans les 
conditions nécessaires à la production des sons aigus. Ce fait est d’ailleurs confirmé 
par la paralysie de ces muscles , que je détermine à l’aide de la section de leurs 
filets nerveux : celle-ci étant pratiquée, l’animal ne peut plus proférer ses premiers 
cris, qui, au contraire, continuent après que les laryngés internes sont coupés. 
C’est donc seulement aux muscles crico-thyroïdiens qu’appartient, dans ces cas, 
le rôle attribué à tort au muscle aryténoïdien. 
Quant à la configuration de la glotte, favorable, chez les jeunes animaux, à la 
production des sons aigus après l’excision des récurrents, il faut d’abord savoir, 
comme d’ailleurs je l’ai déjà dit, que cette ouverture présente : 1° une partie anté¬ 
rieure ou inter-ligamenteuse, bordée par les cordes vocales inférieures; 2° une 
partie postérieure ou inter-cartilagineuse limitée latéralement parles apophyses anté¬ 
rieures des cartilages aryténoïdes. Or, j’ai reconnu que, suivant l’âge, les dimen¬ 
sions relatives de ces deux portions varient beaucoup ; qu’ainsi, à une époque assez 
rapprochée de la naissance, la seconde est infiniment petite relativement à la pre¬ 
mière, ce qui tient à l’absence presque complète des apophyses antérieures des 
cartilages aryténoïdes. Aussi, chez les animaux encore assez jeunes, les cordes 
(1) J’ai répété ces expériences sur des lapins avec les mômes résultats.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.