Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Etudes expérimentales sur la voix et sur les causes de la production du son dans divers intruments de musique
Person:
Masson, A. and Longet
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit38459/30/
DU SON ET DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS APTES A SA PRODUCTION. 31 
nomme le biseau. Il est très important que le biseau ne soit pas indéfiniment aminci 
comme le tranchant d’un couteau, et qu’il présente une extrémité ayant une surface 
sensible et bien plane. L’appareil étant disposé, on souille de l’air dans le pied du 
tuyau ; l’air s’échappe par la lumière en formant une lame mince qui vient se briser 
contre le biseau, et il est partagé par ce dernier en deux nappes, l’une intérieure 
et l’autre extérieure. Celles-ci exécutent le même nombre de vibrations que l’air à 
sa sortie de la lumière, et produisent, par conséquent, un son qui, pour la nappe 
intérieure, est renforcé par le tuyau. Il résulte des expériences de A. Masson que 
le son produit par l’air s’échappant de la lumière, ou par les battements des nappes 
contre l’air extérieur ou intérieur du tuyau, peut être différent, mais un des har¬ 
moniques des sons rendus par le tuyau. Il est utile de faire observer que, par 
suite des réactions exercées par les vibrations de l’air dans le tuyau sur celles de 
l’air sortant de l’orifice, ces deux systèmes se mettent d’accord en vibrant simulta¬ 
nément, quoique isolément leurs sons ne soient pas dans des rapports simples. Seu¬ 
lement il faut qu’ils en diffèrent peu. 
Le son, dans les tuyaux d’orgue, est donc bien formé à l’orifice, car on produit 
des sons bien caractérisés en prenant un biseau libre placé contre la lumière d’une 
embouchure ordinaire d’orgues ; le tuyau sert seulement à renforcer le son. Dans 
ce dernier cas, la distance du biseau à l’orifice, la vitesse d’écoulement de l’air, la 
largeur de la lumière, ont une grande influence sur l’intensité et le degré d’élé¬ 
vation du son. Le son est d’autant plus aigu que le biseau est plus près de l’orifice 
et que la lumière est plus petite, ou que la vitesse de l’air est plus grande, les 
autres éléments restant les mêmes. 
En variant d’une manière convenable les éléments précédents, on fait rendre à un 
tuyau divers sons. 11 arrive souvent qu’en augmentant la vitesse du courant, on obtient 
d un même tuyau une série d’harmoniques. Mais il y a toujours, pour un tuvau 
donné, une disposition de lumière et de biseau qui, pour des vitesses d’écoule¬ 
ment comprises entre des limites assez étendues, ne feront produire au tuyau 
qu un seul son. Tous ces faits trouvent leur explication dans les expériences déjà 
citées. 
Les liquides se comportant absolument comme les gaz, on peut les faire entrer 
en vibration de la même manière , comme l’a si bien établi Savait. Aussi, afin de 
déterminer la vitesse du son dans les liquides, AYertheim (1) a-t-il employé des 
tuyaux d'orgue, à bouche, pleins d'eau, qu’il a mis en vibration de la même ma¬ 
nière que les tuyaux ordinaires pleins de gaz. 
Causes qui modifient le son clans les tuyaux. — Les lois de I). Bernouilli, que 
nous avons fait connaître plus liant, ne s’appliquent qu’à des tuyaux très longs 
relativement à leurs dimensions transversales. Quand celles-ci augmentent et que 
le tuyau change de forme et de nature, le sons produits par des tuyaux de même 
longueur, mais de diamètres différents, sont profondément modifiés. Nous suppo¬ 
serons d’abord des tuyaux assez épais pour que leur nature n’ait aucune influence 
sur le son du gaz qu’ils renferment. 
Dans les tuyaux cylindriques, lessons fondamentaux, pour des longueurs 
égales, ont d’autant plus de gravité que le tuyau est plus large. , 
Savait a reconnu que, dans les tuyaux prismatiques, les nombres de vibrations 
(1) Ann. de phys. et de chimie, 3« série, t. XXIII, p. 434.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.