Bauhaus-Universität Weimar

( U ) 
qui ne représentaient aucune des mesures usitées en 
musique, comme celle à deux, à trois ou à quatre 
temps. M. Bienaimé fils , horloger mécanicien à 
Amiens, vient d’obvier à ces iuconvénieus, et de 
porterie Métronome au plus haut point de perfection 
où il semble pouvoir arriver. Soi» instrument , qui est 
un parallélogramme rectangle, est orné d’un cadran 
sur lequel tontes les uuances de mouvemens sont indi¬ 
quées par des chiffres. L’impulsion une fois donnée au 
balancier, il suffit de porter une aiguille mobile sur l’un 
de ces chiffres pour obtenir le mouvement voulu ; et 
quelles que soient les révolutions qu’on fasse éprouver 
à celte aiguille , elles n interrompent jamais le mou¬ 
vement du balancier , qui se ralentit ou s’accélère sans 
qu’il soit nécessaire d’y toucher. Un échappement, qui 
se règle au moyen d’un registre, divise à volonté chaque 
nuance de mouvement en mesures à deux, à trois, à 
quatre temps, à six-huit, etc. , et marque sensible¬ 
ment le temps fort de chacune de ces mesures. Enfin , 
quelle que soit la position de l’instrument, les vibra¬ 
tions du balancier sont parfaitement égales. 
De pareils avantages ne peuvent manquer de pro¬ 
curer au Métronome de M. Bieuaimé un succès univer¬ 
sel et durable, il est même difficile de supposer qu’on 
puisse y apporter maintenant d’autres perfectionne— 
mens , toute» te» couJ.'tions désirables se trouvant réu¬ 
nies dans son état actuel. C’est ce que le Conservatoire 
s’est pin à reconnaître dans l’attestation officielle qu’il 
a délivré à l’auteur de cette invention si précieuse pour 
l’art et pour les artistes. 
REVUE MUSICALE, n°. 47 , du 4 janvier 1828. 
Lorsque nous avons donné une notice sur le Métro¬ 
nome de M. Maëlzel, nous ignorions qu’un artiste ha¬ 
bile travaillait à perfectionner cette intéressante inven¬ 
tion , ou plutôt qu’il avait déjà trouvé la perfection 
qu’il cherchait. M. Bicmriatc fils, horloger mécanicien
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.