Bauhaus-Universität Weimar

58 
L’ACOUSTIQUE. 
plissait de sons qui semblaient sortir des planchettes 
ensorcelées. Cette expérience est d’un effet magique : 
le bois chante tout à coup comme s’il était animé, on 
se croirait au milieu d’un orchestre véritable, n’était 
le témoignage des yeux... M. Koenig a fait la même 
expérience a^c une boite à musique cachée dans une 
grande caisse ouatée à l'intérieur. Une longue tringle 
de bois traverse le dessus de la boîte et se termine par 
une planchette carrée. Lorsqu’on enlève la planchette, 
on n’entend rien, mais dès qu’on l'appuie sur l’extré¬ 
mité libre de la tringle, on entend très-distinctement 
l’air que joue la boîte à musique. 
Les parties osseuses de la tète conduisent le son à 
1 oreille avec une facilité très-grande. On peut ainsi 
entendre par le front, les dents, etc. Deux personnes 
qui parlent très-bas en tenant entre leurs dents les 
deux extrémités d’une longue tige de bois ou d’un (il 
tendu, s’entendent à une distance considérable; le 
résultat est le même si la personne qui parle appuie 
la tige sur sa gorge ou sur sa poitrine. C’est sur les 
mêmes principes que repose le stéthoscope, inventé 
par Laennec en 181!) ; il se compose essentiellement 
d’un cylindre de bois que le médecin appuie sur la 
poitrine du malade, afin de mieux entendre les bruits 
du cœur; çela s’appelle ausculter. M. Wheatstone a 
proposé, de son côté, un instrument auquel il donne le 
nom de microphone, et qui est destiné à faciliter la per¬ 
ception des sons très-faibles. C’est un petit bassin de 
cuivre qui s applique sur l’oreille et qui porte en son 
milieu une longue tige métallique, sorte de tentacule 
ou de palpe qui doit propager le son. On peut adapter
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.