Bauhaus-Universität Weimar

XI 
LE TIMBRE 
Forme des ondes. — Vibrations pendulaires. — Sons simples et sons complexes 
— Harmoniques.— Timbre de la voix et des instruments de musique. — 
Sons musicaux. — Voyelles. — Résonnance multiple. 
Nous avons vu que le ton ou la hauteur d’une note 
dépend delà rapidité avec laquelle se succèdent ses vi¬ 
brations. Est-ce là toute la différence qui peut exister 
entre deux sons? Evidemment non, car on ne confond 
point les sons d’origine diverse lors même qu’ils sont 
à l'unisson ; ils se distinguent encore par une qualité 
originelle que l’on nomme le timbre. Les sons du cor ne 
ressemblent point à ceux d’une harpe, le violon ré¬ 
sonne autrement qu’un tuyau d’orgue. La même note a 
un caractère différent suivant qu’on la chante sur un a 
ou sur un o, d’où il suit que les voyelles ne représen¬ 
tent que le timbre changeant de la voix humaine ; on 
pourrait même classer les timbres des instruments de 
musique en déterminant les voyelles dont ils semblent 
se rapprocher le plus. 
D’où vient le timbre? Comment la même note peut-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.