Bauhaus-Universität Weimar

RÉFLEXION OU SON. - 105 
Considérons d’abord le ras où le son revient au point 
même d’où il est parti. L’observateur est alors en N ; il 
entend sa propre voix: d’abord au moment même où il 
l’émet, puis de nouveau après que le son a parcouru 
deux fois la distance MN. Or il fjut au moins 1 dixième 
de seconde pour prononcer une syllabe, et encore 
faudrait-il parler très-vite ; en moyenne, on ne pro¬ 
nonce pas plus de cinq syllabes en une seconde. Si 
donc l’obstacle est trop rapproché de l’observateur, 
la première syllabe reviendra avant qu’il ait pu pro¬ 
noncer la dernière, il y aura confusion, l’écho ne répé¬ 
tera que les dernières svllabes ou même ne se produira 
pas du tout. 
Nous avons vu que le son fait en moyenne 540 mè¬ 
tres par seconde; en 1 dixième de seconde, il fera donc 
54 mètres, et 68 dans 1 cinquième ou 2 dixièmes de 
seconde. Un obstacle, éloigné de 54 mètres en ligne 
droite, nous renverra donc le son après 1 cinquième de 
seconde, car le son mettra 1 dixième de seconde pour 
aller et I dixième pour revenir. Cette distance suffira 
pour obtenir un écho monosyllabique, c’est-à-dire la 
répétition d’une seule syllabe. Pour la prononcer, il 
fallait 1 cinquième de seconde; au moment où je pro¬ 
nonce la fin de ma syllabe, le commencement a déjà eu 
le temps de revenir, puisque le son met 1 cinquième de 
seconde à franchir deux fois la distance de 54 mètres ; 
le reste revient ensuite dans l’ordre où il a été pro¬ 
noncé, et au bout d’un nouveau cinquième de seconde, 
le retour de la syllabe est accompli. Si l’obstacle est 
plus près que 54 mètres, le son réfléchi empiète déjà 
sur le son articulé, ils se mêlent et se confondent; si
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.