Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L´Harmonium Diatonique. Nouvel instrument donnant au Plain-Chant l´accompagnement consonnant que réclame sa nature. Sa théorie établie en 12 questions et Son appréciation appuyée sur 12 documents
Person:
Collette S.O.C., Fr. Robert
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit38224/18/
i8 
l’harmonium diatonique 
de simuler les trois autres noires du tempérament usité. 
Quoique personnellement peu sympathique à toute simu¬ 
lation, j’en référai néanmoins aux artistes bruxellois qui 
voyaient fréquemment l'instrument dans les magasins 
de M. Victor Mazet; mais parmi eux il n’y eut qu’une 
voix pour le maintien du clavier tel que je l’avais indiqué. 
Un changement cependant fut demandé pour les deux 
noires maintenues: l’ime, le 'si;;, étant un demi-ton, 
resterait noire suivant l’usage reçu; l’autre, le ré baissé 
du comma et constituant un intervalle moindre, devien¬ 
drait rouge pour éviter toute confusion. Comme il y a 
un fondement réel dans la différence des intervalles que 
forment ces deux sons, je crus devoir souscrire à ce 
dernier désir. 
Enfin ceux qui resteraient partisans de la simulation 
ont naturellement la liberté de la commander à leurs 
frais au facteur. 
{Troisième Question : 
iße conviendraiMl pas autant d’adopter le fa£ accidentel 
que le si ? accidentel, dans Fecbelle du UMam^Gbant ? 
Réponse: Cela paraît impossible pour les motifs sui¬ 
vants : 
I. L’antiquité n’a consacré, dans l’échelle diatonique 
de Pythagore, que le si7 des trois tétracordes des svnem- 
menôn du petit système parfait : 
d c b a G F K DC B A 
ré ut sip la sol fa mi ré ut si jj la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.