Bauhaus-Universität Weimar

36 
AUSCULTATION DES POUMONS. 
II. — Période d'hépatisation. 
A cette période, la perte de la sonorité devient 
complète au niveau du point malade (matité) : 
— Les râles crépitants (KKKRR-U, KKKRR-U) 
existent toujours à la périphérie de la partie hé¬ 
patisée, mais cessent de se faire entendre vers la 
partie centrale ; 
— Celle-ci devient le siège d’un souffle tubaire 
intense et superficiel, semblable au bruit qu’ou 
ftit en aspirant et en soufflant fortement à travers 
le canal d’un stéthoscope : FFFUUU-EUEU, 
FFFUUU-EUEU. 
— Enfin, lorsqu’on fait parler le malade, sa voix 
est entendue diffuse, non articulée, bourdon¬ 
nante, avec un timbre métallique, qui n’existe pas 
du côté sain; c’est ce qu’on nomme de la « bron¬ 
chophonie » (fig. 37 et 38). 
Symptômes cliniques. — A peu près les mêmes 
que ceux de la première période (engouement) : — 
point de côté généralement moins prononcé; — 
fièvre intense, s’accompagnant souvent de délire; 
— pouls ample et résistant ; — crachats rouilles 
de plus en plus nombreux. — La gêne respiratoire 
est toujours très marquée et nécessite une dilata¬ 
tion incessante des ailes du nez qui, jointe à la 
rougeur des pommettes, donne au malade une 
physionomie particulière (faciès pneumonique).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.