Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Nouveau Dynamomètrographe universel et Ergographe et leur importance pour le diagnostic des désordres du labyrinthe de l'oreille
Person:
Stein, Stanislas von
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit37735/39/
NOUVEAU DYNaMOMÈTROGRAPHE UNIVERSEL. 
1B5 
Main gauche. Labyrinthe sain. 
1) Force maximale =15—20 kg. Les yeux ouverts, le poids soulevé 
est plus fort que les yeux fermés. (Courbe VIII, lire 16 au lieu de 19). 
2) Ligne ascendante ondulée. 
3) Pas de ligne maximale. 
4) Courbe tétanique II OA unie, courte; elle tombe à 0 après 2 min. 
Courbe IV 00 encore plus courte cesse au bout d’ 1 min. */2. 
5) La ligne ergo-tétanique VI OA unie et très-courte; elle arrive à zéro 
en 2 min. y,. 
La ligne VIII 00 légèrement ondulée se prolonge pendant 3 m. 
On ne peut pas ranger ce cas parmi les maladies purement labyrinthi¬ 
ques, puisque d’autres nerfs ont été atteints, surtout le nœud du nerf sympa¬ 
thique (rétrécissement de la pupille droite, enophtalmus, rougeur de la moitié 
de la face pendant la station sur le pied droit. 
Il est possible que la blessure du labyrinthe droit et des nerfs agissaient 
par rcflexe sur les muscles de la main gauche par le labyrinthe gauche sain 
ou bien immédiatement sur les centres moteurs de la main. Je suis enclin à 
croire plus probable la dernière hypotèse, car dans les affections purement 
labyrinthiques ou dans celles du n. octavi je n’ai pas observé jusqu'à présent 
de courbes aussi courtes et aussi faibles. 
11-e cas. Nek. 38 ans, pâtissier, entré à la clinique le 11 sept. 1904; se 
plaint de vertiges, de dureté de l’oreille gauche, de faiblesse générale; il a la 
vue faible et voit les objets doubles. 
Anamnesis. A 7 ans N. a eu la rougeole; à 12, la fièvre typhoïde; à 27, 
le typhus abdominal; à 32 une sorte de fièvre avec perte de connaissance 
pendant quinze jours; à 33 ans, le 1-r mars 1900, Ulcus induratum. Traite¬ 
ment énergique antisyphilitique, 143 piqûres de mercure et d’iodure de potas¬ 
sium. A 34 ans, traitement au mercure (40 piqûres) et a l'iode. A 35 ans, 
traitement à l'iode seul. A 36 ans (1903) 40 piqûres de mercure et d'iode. 
Fin du traitement. 
En 1900, après la 7-e injection, fort bruit qui n’a pas cessé jusqu’à 
son entrée à la clinique. 
En 1903, le 11 juin, après un bain froid, vertige, affaiblissement de la 
vue, nausées, vomissements pendant toute la nuit, et les objets lui semblent 
doubles. Vers le soir, légère faiblesse de la main et du pied droits. Le matin, 
les nausées et les vomissements cessent, mais le vertige persiste. 
Deux jours après, la faiblesse du pied et de la main a disparu. La diplo¬ 
pie avec la faiblesse de la vue persistent. 
Du 12 juillet au 27 août 1903, après 40 piqûres de mercure, la diplopie 
diminue. 
Du 5 nov. au 15 mai 1904, 0,5 de quinine 2 fois par jour. Pas de mieux. 
Le bruit et le vertige augmentent. Quelquefois bruit dans l'oreille droite. 
38 ans. Depuis le 20 mai 1904. encore 40 piqûres, bains sulfureux, iode. 
Du 1-r juillet au 15 août, Chin. mur. 0,5 deux fois par jour. Pas de 
mieux. 
9
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.